Affaire Gaiqui : la Law Reform Commission prend position

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Roselle Gaiqui

 

L’affaire David Gaiqui ne laisse personne insensible. Que ce soit le Premier ministre, le Directeur des poursuites publiques ainsi que de nombreuses autres personnes, tous ont dénoncé le traitement réservé par des policiers à ce détenu. Ce vendredi 9 février, c’est la Law Reform Commission qui prend position. Elle propose d’amender la loi pour s’assurer que les auteurs d’un acte de barbarie soient punis.

Le comité contre la torture des Nations Unies demande à Maurice d’amender ses textes de loi pour pouvoir incriminer « spécifiquement » les auteurs d’actes de torture. Pour la Law Reform Commission,  cet amendement permettra à Maurice de s’acquitter de ses obligations internationales.

 

La commission suggère des peines variant entre environ 15 ans, et la prison à vie. Il est aussi proposé que le mobile du délit ne soit pas pris en compte, comme dans le cas des policiers, qui torturent souvent les prisonniers pour obtenir des aveux.