Agression mortelle à Flic-en-Flac : il se fait exploser le crâne avant d'être laissé pour mort

Par Kendy Antoine O commentaire

Découverte d’un cadavre vendredi matin à avenue Carrière, Flic-en-Flac. Il s’agit d'un homme d’une trentaine d’années gisant dans une mare de sang sur l’asphalte. Il portait de multiples blessures sévères au crane. La police de la localité, des éléments de la police scientifique et les limiers de la criminelle se sont rendus sur les lieux. Le corps  a été transporté à la morgue de Candos.

Ce n'est que dans la soirée de vendredi qu’il a été identifié. Il s'agit de Sailesh Ramudu, un habitant de Chemin-Grenier de 29 ans qui a été identifié par son beau-frère. L’autopsie pratiquée par le chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué le décès à une hémorragie intracrânienne. La victime a reçu plusieurs coups au crane. À partir de ces éléments, une enquête pour meurtre a été initiée. Le frère du défunt, un habitant de Chemin-Grenier, âgé de 30 ans, se dit choqué par ce drame. « Jeudi, mon frère était en congé et il s'était rendu à la gare de Quatre-Bornes pour rencontrer ses amis. Mais depuis, il n'est jamais rentré », nous a-t-il confié.

Les enquêteurs ont visionné des images de vidéo surveillance se trouvant dans la région. Ils ont interpellé un employé d’hôtel qui aurait été la dernière personne à avoir été vu en train de converser avec la victime.