Arrêté pour le viol d’une femme de ménage : il avoue avoir eu des relations avec la victime mais avec son consentement

Par Kendy Antoine O commentaire
Nelvin Sadayan

Développement dans l’enquête sur le viol d’une femme de ménage, survenu à Goodlands le 16 janvier dernier. La police a procédé, mercredi 24 janvier, à l’arrestation de Nelvin Sadayan, 27 ans, aussi connu comme Kevin. Le jeune homme a avoué avoir eu des rapports sexuels avec la présumée victime, mais parle de consentement.

C’est à la suite de la description fournie par la femme de ménage, âgée de 37 ans, que le sergent Beebeejaun et le constable Gokhool ont pu remonter jusqu’au suspect. En effet, ce dernier, n’est pas inconnu des services de police. Il s’était déjà fait épingler pour possession de cannabis. Suivant des renseignements précis, les policiers de Goodlands se sont rendus à Rose-Hill.

Le jeune homme a été arrêté puis conduit au poste de police. Lors de son interrogatoire, Kevin a expliqué aux policiers qu’il emprunte, presque chaque jour, le sentier où il y a eu le viol et avoir ainsi rencontré la femme de ménage. Le jour du délit soutient-il, il aurait rencontré la dame. « Nous avons eu des relations intimes, mais c’était avec son consentement », a-t-il soutenu aux enquêteurs.

À la suite de son interrogatoire, le suspect a été placé en cellule. Il comparaîtra demain devant le tribunal de Pamplemousses, sous une charge provisoire de viol.

Depuis le mardi 16 janvier, la victime est traumatisée. Elle se rendait sur son lieu de travail quand le jeune homme, dit-elle, l’avait approchée. Dans un premier temps, il lui avait réclamé de l’argent avant de l’entraîner dans un champ pour l’agresser sexuellement.  Son forfait commis, l’homme aurait pris la fuite, aux dires de la femme de ménage.  Lors d’un examen, le médecin légiste a relevé des traces de blessures sur la présumée victime.

L’enquête est supervisée par l’assistant surintendant Barlen Poinoosamy. L’interrogatoire du suspect se poursuivra après sa comparution en cour.