01 March 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Pradeep Kumar Daby

Pradeep Kumar Daby

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Au moment où le nouveau gouvernement se réapproprie les terres illégalement acquises sous l'ancien régime, rien n'indique que les biens immobiliers volés aux esclaves et coolies seront restitués à leurs descendants. 
C’est un des secteurs où les partis au pouvoir adorent caser leurs protégés. Mais les casinos de Maurice sont aussi très critiqués à cause des abus, passe-droits et de mauvaise gestion des finances et des ressources humaines. Pour mettre fin à cette mauvaise image, le ministre des Finances a nommé Raja Pillay, un ex-directeur général des Casinos de Maurice, avec pour mission de redorer le blason terni de ces fleurons de jeux à Maurice.
Comment expliquer la débâcle du Parti travailliste, un parti intimement lié à l’histoire du pays ? Est-ce que Navin Ramgoolam en porte l’entière responsabilité ? Est-ce que son retrait temporaire de la direction du PTr annonce une décrépitude si les choses se compliquaient pour l’ex-PM ? Le Défi Plus a posé ces questions à un ancien travailliste, le Dr Vasant Bunwaree, leader du Mouvement travailliste militant (MTM).
Aussi important que l’affaire politico-financière qui défraye l’actualité en ce moment, est l’avenir des jeunes, suite à la proclamation des lauréats. Veena Balgobin, Senior Lecturer à l’Université de Maurice (UoM), analyse ces résultats et donne une explication au choix de certains lauréats de préférer les universités étrangères aux institutions supérieures mauriciennes.
Saturday, 14 February 2015 14:00

Suicide et âme perdue

C’est un petit livre qui est sorti dans l’indifférence totale, durant la campagne législative de décembre dernier. Son titre, « The Way to Doom », n’indique pas avec précision le sujet dont son auteur Tara Rambarassah veut aborder : le suicide chez les jeunes. Bibliothécaire dans un collège de Plaines-Wilhems, Tara Rambarassah s’est souvenue de deux suicides dans deux collèges proches du sien. « C’étaient des affaires de cœur qui avaient mal tourné », raconte-t-elle.
S’agit-il d’un vent de liberté qui souffle sur la force policière depuis le 10 décembre 2014 ? En tout cas, Mukeshwarsinh Saulick, caporal, n’a pas perdu son temps. Il vient de mettre sur pied la Polis (Powerful Organisation Launching in Services) une organisation qui s’est fixé une trentaine d’objectifs.
Au temps de sa splendeur, la rue Sunnee Mosquée (ex-Prince des Galles), était aux tailleurs de Rose-Hill ce que Saville Row est à leurs confrères londoniens. Mais aujourd’hui, cette artère a perdu de sa vitalité. Le dernier tailleur à y exercer est Anil Teelwah, qui succède à son père dans cet atelier qui fit les beaux jours de la coupe ‘Made in Mauritius’.
C’est un pari qu’il leur fallait gagner : afficher leur présence sur le sol indien. Ils l’ont fait en ce début 2015. Le groupe Ebanez s’est produit à Mumbai, signant ainsi son véritable acte de naissance. À l’avenue Draper, Belle-Rose, où les jeunes de la formation répètent, leur maître à penser, Anand Nithoo, revient sur la genèse de cette formidable expérience.
Le secteur agricole est en mesure de répondre à la problématique de l'emploi de même qu'à nos besoins en denrées alimentaires. C’est l’avis du parti de gauche Lalit. Afin de parer à toute nouvelle crise mondiale dans ce secteur, le parti prône une diversification de la production agricole.
« Sir Anerood Jugnauth (SAJ) veut créer une image positive forte, qui lui permettra d’accomplir son ‘deuxième miracle économique’ », déclare Natalia Vadamootoo. Candidate battue aux dernières élections, cette observatrice politique reste critique à l’égard d’un système qui favorise toujours les mêmes blocs politiques. Elle estime que ces derniers, quelles que soient leurs couleurs, ont toujours pratiqué le favoritisme.
Page 1 of 47