28 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Joseph Tsang Mang Kin

Joseph Tsang Mang Kin

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Cette lettre vous est adressée car, semble-t-il, vous allez être appelés à prendre une décision très grave, qualifiée d’historique, car elle va déterminer pour plusieurs décennies le sort des Mauriciens. Cette lettre est une mise en garde contre une erreur historique !
J’avoue être parfois envahi par un sentiment de lassitude et de tristesse à constater le silence quasi général de mes compatriotes sur ce qui se passe chez nous en ce moment sur la question de réforme électorale.  On n’entend pas la voix du peuple, la voix des femmes, la voix des jeunes, la voix des universitaires. Ce que l’on entend hélas ! C’est surtout le chœur des approbations, par des encenseurs patentés, fort vocaux, partisans dont l’avenir politique repose sur le maintien du statu quo que nous impose la « partocratie »
Dans un précédent article, je souhaitais que l’on fasse une réforme électorale, non dans l’intérêt des partis politiques mais pour les générations nouvelles et futures  de notre pays. 
Dans un précédent article, je souhaitais que l’on fasse une réforme électorale, non dans l’intérêt des partis politiques mais pour les générations nouvelles et futures  de notre pays.
La partocratie, c’est la discussion entre loups et moutons pour voir ce que l’on va manger ce soir
Friday, 13 January 2012 16:50

REFORME ELECTORALE : Pour Qui ?

La partocratie, c’est la discussion entre loups et moutons pour voir ce que l’on va manger ce soir.