29 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Melanie Valere

Melanie Valere

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Connu pour ses activités syndicales, sociales et politiques, Jack Bizlall est sur tous les fronts depuis trois décennies. Dans cet entretien, il porte un regard sans complaisance sur notre société et exhorte les jeunes à s’engager davantage pour assurer la relève et bâtir un avenir meilleur.
« Il ne suffit pas de vouloir, il faut agir…» Une belle invitation que l’on peut lire sur le panneau d’accueil de Baie-du-Tombeau. Cependant, quelques kilomètres, rue Macadam, un spectacle de désolation s’offre à nous : des adultes et des enfants vivent sous un prélart, au milieu d’un terrain vague… Une pauvreté extrême inconcevable, indigne de Maurice.
Il se dit amoureux de la vie. Éducateur spécialisé auprès des enfants exclus du système scolaire à Maurice depuis une décennie, il s’est formé avant de s’engager dans DISMOI. Son rêve : éveiller les jeunes rodriguais, les décideurs de demain, aux droits humains, pour les rendre plus autonomes et créer une société meilleure.
Nos seniors méritent le même traitement que tout être humain. Leurs droits à la dignité, à la liberté de choix, de pensée, entre autres, doivent être respectés. C’est l’objectif premier de la Commission pour les droits des personnes âgées, créée au sein de DISMOI. Ninchley Matombé, (Ras Nininn), artiste engagé, évoque son engagement au sein de cette Commission.
Le Front Commun Hindou (FCH) a tenu une conférence de presse jeudi 17 juillet 2014 pour exprimer son mécontentement sur le dossier CT Power.
« Il n’y a guère eu de progrès notables pour assurer le maximum d’efficacité au respect des droits fondamentaux des handicapés », estiment les militants des droits humains. Les personnes handicapées demeurent les victimes au quotidien d’injustices sociales, professionnelles, économiques et sportives, entre autres actes discriminatoires. DISMOI tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme. La lutte doit continuer…
Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation et une loi qui protège les femmes contre la violence conjugale, ce fléau perdure au sein de notre société. Ce sont des futilités qui, dans la plupart des cas, sont les déclencheurs de l’agressivité dans les conflits.
DISMOI travaille actuellement sur un dossier qu’il juge fondamental pour le renforcement des droits humains : la problématique d’un syndicat pour les policiers. Lindley Couronne, son directeur, nous livre ses impressions sur ce combat.
Droits humains, droits de la femme, droits de l’enfant, tout le monde en a entendu parler. Par contre, les droits des personnes âgées, on connaît moins, l’on en parle moins. Pourquoi donc réclamer des droits pour les personnes âgées ? Quelques éléments de réponse dans ce dossier.
Les jeunes ont une place importante au sein de DISMOI. Ils s’engagent de manière responsable, prouvant qu’on peut leur faire confiance. Ainsi, ils n’hésitent pas à mettre leurs connaissances au service des autres et à participer aux activités d’autres organismes. Trois jeunes évoquent leur participation respective à d’autres plates-formes.
Page 1 of 28

Google+