02 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Cedric Ramasawmy

Cedric Ramasawmy

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
« L’état du Marché central (bazar) se détériore de jour en jour. Le samedi 23 août, le marché était dans un sale état et à l’heure de la fermeture, le service de nettoyage ne s’est jamais pointé… » Tels ont été les propos du président de la Market Traders’ Association, Isoop Soobadar. Les travailleurs de la mairie balaient d’un revers de main ces allégations.
Marie-Noëlle L. se dit désespérée. Cette vigile de Chemin Grenier réclame à son employeur des facilités de transport pour la récupérer de la route principale de Tamarin jusqu’à son lieu de travail, un ‘chassé’. Son patron aurait refusé net. De fait, elle doit marcher et arrive en retard à son poste. Elle craint de perdre son emploi.
Week-end morose pour les maraîchers du Marché central de Port-Louis. La Market Traders’ Association monte au créneau et demande à la mairie d’assurer un entretien adéquat. Leur porte-parole et président de cette association, Isoop Soobadar, tire la sonnette d’alarme sur les normes d’hygiène.
La situation semble devenir de plus en plus insupportable sur le littoral Nord. Les habitants de Pereybère éprouvent un sentiment de ras-le-bol vis-à-vis des automobilistes. Ils dénoncent les excès de vitesse durant les week-ends et demandent au ministère des Infrastructures publiques et du Transport de réagir.
Le Funeral Grant est une allocation qu’un membre de la famille peut bénéficier en cas de décès d’un proche. Ce dernier devra être bénéficiaire d’une aide sociale ou d’une pension de l’État. Vu les nombreux refus auxquels ces demandeurs ont fait face, la rédaction Xplik ou K a été sollicitée pour réclamer des éclaircissements auprès du ministère de la Sécurité sociale.
Steeve G. est irrité. Il avait loué les services d’une compagnie pour le coulage de la dalle de sa maison à Bambous. Mais, moins d’un an après les travaux, le toit coule; sa maison s’est transformée en passoire. Il aurait alerté la compagnie, mais cette dernière aurait fait la sourde oreille.
Rue Fréderick Bonnefin, Forest-Side, les habitants réclament l’installation des trottoirs. Ahmed, habitant de la localité, exposait la situation à laquelle ils font face en raison de la circulation intense de voitures, de motocyclettes, qui roulent à vive allure.
Elle prendra sa retraite l’an prochain. Sheela Gogah, 59 ans, n’a pas connu une vie en rose. Son existence fut parsemée d’embûches. Aujourd’hui, elle vit dans des conditions très difficiles. Cette habitante de Quartier-Militaire sollicite le public pour obtenir des denrées alimentaires ainsi qu’une radio fonctionnant avec des piles pour ne pas se couper du monde.
Thursday, 21 August 2014 13:01

Coupures d’électricité à Terre-Rouge ?

Les habitants du Morcellement Raffray, Le Hochet, Terre-Rouge, se disent agacés par la fourniture électrique dans la région. Ils allèguent qu’ils font face fréquemment à des coupures d’électricité, cela se passe durant le week-end, ou au beau milieu de la nuit durant les jours de la semaine.
Cette fleuriste de Surinam est désespérée. Elle n’a qu’un souhait : retrouver ses quatre enfants âgés de 5, 9, 11 et 13 ans, respectivement. Ces derniers, partis en vacances chez leur père, à Quatre-Bornes, ne sont jamais revenus au domicile de leur mère. Marjorie L. a alerté la police et la Child Development Unit.
Page 1 of 35

Google+