27 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Cedric Ramasawmy

Cedric Ramasawmy

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Ce père de famille, âgé de 71 ans ,n’a qu’un souhait : toucher les Rs 50 000 qu’il a offertes en 2009 pour la caution de son fils. Ce dernier avait eu des démêlés avec la police, mais il a été acquitté le 29 mai 2014. Le hic, c’est que le père a égaré le reçu de la Cour  de Flacq.
Les Mauriciens ont célébré la fête des Morts le dimanche 2 novembre. Une occasion pour de nombreuses personnes de rendre hommage à leurs défunts. Mais dans quelles conditions reposent ces derniers ? L’entretien de certains cimetières, dont celui de Phœnix, est décrié. Visite...
Il allègue avoir été licencié injustement par la compagnie textile qui l’employait. Hourheeram Kunwarsingh se dit « bouleversé ». Il a logé une plainte au Bureau du Travail. Cet habitant de Nouvelle-Découverte compte porter le cas devant la justice.
Thursday, 13 November 2014 13:00

À 71 ans : Elle est battue et malmenée

Bibi S. D. n’a pas d’enfant. Son amour maternel, elle en a donné aux enfants de sa nièce qu’elle élève depuis l’enfance. Ces derniers sont orphelins. Toutefois, depuis l’an passé, les deux adolescents maltraitent la vieille dame. Ils n’hésitent pas à la frapper pour lui soutirer de l’argent.
Ils se sont endettés pour venir travailler à Maurice. Ils ont débarqué le 26 septembre dernier, rêvant d’une vie meilleure. Toutefois, ces huit expatriés du Bangladesh ont vite déchanté. Leur rêve a viré au cauchemar. Toutefois, ils ne souhaitent pas rentrer au pays : ils veulent tout simplement des conditions de vie décente. Ils ont alerté la Confédération des travailleurs du secteur privé de leur sort, indigne d’une île Maurice moderne.
Monique Oozeer rêve d’une vie meilleure pour ses quatre enfants. Cette habitante de Vallée-des-Prêtres squatte un terrain de l’État avec d’autres familles. Son vœu le plus cher : bénéficier d’une maison de la National Empowerment Foundation (NEF). Ces requêtes seraient restées vaines, alors que les conditions de vie de la famille se détériorent. Incursion dans ce monde de pauvreté.
La famille Allam réside rue Boulvard Hugon, Vallée Pitot. Elle avance qu’un élevage des poules perturbe l’atmosphère et pollue l’environnement. Elle a consigné plusieurs plaintes aux autorités. La Police de l’Environnement promet une visite.
En ce mois d’octobre, le monde a célébré la Journée internationale des personnes âgées. Pour inciter la population à respecter leurs droits. Hélas, notre beau pays de Maurice, les cas de maltraitance des seniors sont légion. Voici un autre cas qui nous a été rapporté.
Il n’y comprend absolument rien. Muhammad Qadir Krishnajee ne s’explique pas comment le solde de son compte a diminué. Le 15 janvier dernier, il avait Rs 185, 785.12 ; trois mois plus tard, la banque lui dit qu’il n’y a en fait que Rs 110 000. «On invoque une erreur informatique. Thèse que je conteste», dit-il.
La famille Govind sollicite votre générosité pour aider leur fils, Kunal, 10 ans, atteint de leucémie. Le petit se trouve en Inde pour son opération d’un coût de Rs 3 millions. Sa grand-mère Jaywantee Chimajee lance un appel à solidarité.
Page 1 of 38