26 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Emma Chelumbrum

Emma Chelumbrum

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Il a garé sa voiture à la route St-Jean en raison des travaux entrepris par la Waswater Management Authority. Le pare-brise et le capot de la Toyota Yaris de ce bijoutier ont connu des dégâts importants. Qui paiera les frais ?
Depuis la semaine dernière, une forte brise souffle sur le pays. Une situation qui a emporté un bateau à fond de verre, muni de son moteur par les courants, le vent.
Sa tablette de la marque Samsung Galaxy tab 2 a été volée en juin dernier. Le produit n’étant plus en sa possession, Jean Cherry veut savoir s’il doit toujours verser les mensualités. Oui, rétorque Me Kailash Trilochun. L’avocat rappelle les obligations contractuelles entre les deux parties à cette vente.
Suite à la parution d’un article le 10 juin dernier dans les colonnes du Défi Quotidien, intitulé « L’emprunteur s’est installé au Canada : la garante doit Rs 51 000 d’arriérés à la Mutual Aid », le sergent de police, pointé du doigt, a pris contact avec la rédaction du journal.
Les modèles Iphone 4s sont très prisés. Or, en voulant s’acheter un original, il se voit offrir un appareil « Made in China ». Décontenancé, Rajiv Takoordyal a porté plainte. Le tribunal de Flacq lui a donné gain de cause. Le jeune homme réclame maintenant un remboursement. Me Kailash Trilochun lui conseille de se tourner vers la Small Claim Court pour intenter un procès en réclamation contre le vendeur.
En avril 2013, il achète une Nissan Juke de seconde main (reconditioned) au coût de Rs 825 000 auprès d’un importateur de la capitale. Un an après, il voit apparaître des signes de dysfonctionnement du moteur sur son tableau de bord. C’est la boîte de vitesses qui en est la cause, en raison d’une huile inappropriée utilisée pour la lubrification. Le rapport d’expertise d’ABC Motors insiste que c’est une huile CVT qui aurait dû être utilisée.
Les membres malvoyants et non voyants du centre de formation Loïs Lagesse, rue Colonel Maingard, à Beau-Bassin, ont eu gain de cause.
Depuis vendredi dernier, l’entrée principale du centre Loïs Lagesse, sis à la rue Colonel Maingard, Beau-Bassin, a été marquée d’une double ligne jaune. Une décision qui interpelle la direction de ce centre, dont les membres malvoyants éprouvent des difficultés à y accéder.
Monday, 14 July 2014 13:00

Sa Carers Allowance amputée

Son fils est épileptique et dépressif. Âgé de 49 ans, Ramanaden Adakalum perçoit une pension de Rs 6 083 de la Sécurité sociale.
Il a acheté une Suzuki Samurai pour Rs 80 000. Le vendeur ne lui a toutefois pas remis la levée du gage. En l’absence de ce certificat de gage, l’acquéreur est dans l’impossibilité d’enregistrer le véhicule à son nom. Les postes de police de Souillac et de Chemin- Grenier ont été alertés. La NTA n’a aucun moyen de pression. L’acquéreur doit solliciter les services d’un homme de loi… 
Page 1 of 68

Google+