31 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Jean Claude Dedans

Jean Claude Dedans

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Même s’il concède que, pour beaucoup, il est difficile de faire la distinction, Shafick Osman, docteur en géopolitique, soutient que les ennemis des Palestiniens sont les sionistes, et non pas les juifs ou (tous) les Israéliens.  
Ashok Subron accuse Shakeel Mohamed d’avoir cédé au lobby du patronat et insiste sur le bien-fondé du vote des employés du transport en commun pour une action syndicale afin de faire appliquer les recommandations du National Remuneration Board. Quant au ministre, il dit ne pas vouloir céder à la démagogie et la pression. Il menace de ne pas présenter le rapport du NRB au Cabinet.
Il s’aligne sur le rapport de la National Energy Commission (NEC) et soutient qu’avec l’installation, d’ici 2015, de quatre nouveaux moteurs de 15 mégawatts chacun, le pays est à l’abri d’un black-out. Avec ou sans CT Power ! Le Dr Karim Jaufeerally, membre du Kolectif Lenerzi Renouvelable (KLR), soutient que le leader de l’opposition se trompe.
Sheila Bunwaree, le leader du tout nouveau parti Justice Social (PJS), était entourée de jeunes et du Dr Rajah Madhewo, lors du lancement de la formation politique.
C’est un chapelet de mesures « révolutionnaires » que prendra le Parti Justice Sociale (PJS) si ce parti accède au pouvoir, promet Sheila Bunwaree, leader de cette nouvelle formation politique lancée samedi 12 juillet. Et d’ajouter qu’il n’est pas question d’alliance « avec le ‘mainstream’ ».
La façon dont les députés correctifs seront choisis, suite à l’éventuel vote de l’amendement constitutionnel visant à enlever l’obligation aux candidats de décliner leur communauté, rend Me Penny Hack perplexe.
Anil Gayan, un des dirigeants du Muvman Liberater, ne ménage pas Sheila Bunwaree, présidente démissionnaire (ou révoquée) du même parti. 
Pour Hemant Bangaleea, tout est en règle. Le milliard de roupies qui sera transféré d’une banque de la Suisse à une autre à Shanghai n’a rien de suspicieux. L’homme d’affaires mauricien, en liberté conditionnelle, compte s’acheter cinq appartements de luxe dans le Nord de l’île avec cet argent. Les papiers notariés pour le transfert ont déjà été faits.
Après la parution en primeur dans Le Défi Quotidien, il y a un mois, à l’effet que le Dr Ishrat Rajeebally, urgentiste de profession en France mais enregistré comme généraliste par le Conseil de l’Ordre des médecins mauricien et qui a été condamné le 13 mai par la cour d’assises de Nîmes par ‘défaut criminel’ pour  viol et agressions sexuelles sur des patientes , et après enquête, le Conseil de l’Ordre des médecins l’a radié comme médecin.
Même s’il est connu que Paul Bérenger et elle sont comme chien et chat, Nita Deerpalsing dit refuser de ramener tout débat politique au niveau de la personne.
Page 1 of 30

Google+