Baisse de production : le prix de l’ananas prend l’ascenseur

Par Zaina Ollite O commentaire
Ananas

La saison des fruits tropicaux a débuté. Qu’en est-il de la production et de l’exportation de l’ananas ? Tour d’horizon.

«La récolte sera moins fructueuse cet été, surtout dans les régions de l’Est », dit Sudesh Proag, directeur d’Ananas Victoria Ltd.

Cette baisse dans la production aura certainement un impact sur les prix. Une hausse des coûts n’est donc pas à écarter. Toutefois, en décembre, dit-il, le prix sera dans la moyenne et peu coûteux. Il convient de noter que l’ananas se vend de Rs 30 à Rs 35 actuellement.

Cette situation est attribuée au climat. « Le temps pluvieux en début de saison a affecté les plantations. Ce qui explique une baisse au niveau de la production », indique Vikram Hurdoyal, directeur d’Ocean Tropical Fruits Export Ltée. Il avance que la production actuelle n’est pas suffisante pour le marché local et l’exportation. « C’est dommage, surtout qu’on compte de nouveaux marchés à l’échelle mondiale et que les possibilités d’exportation sont nombreuses». Cette baisse se ressentira davantage en début de novembre, selon lui.

Quoi qu’il en soit, les opérateurs du secteur prévoient une hausse au niveau de la vente d’ananas vers la mi-octobre. « Cette hausse sera accentuée en décembre », fait ressortir Sudesh Proag. Pour sa part, Vikram Hurdoyal explique que cette hausse est due au fait que les hôtels accueilleront plus de touristes et que les Mauriciens consomment davantage de fruits exotiques en cette période.

Plus de 2 500 tonnes d’ananas exportées par an

« Nous exportons environ 400 à 600 tonnes d’ananas par an », avance Sudesh Proag, directeur d’Ananas Victoria Ltd. Et d’ajouter que, cette année, il espère atteindre les 700 tonnes d’exportation d’ananas vers l’Europe et Dubayy. « Nous visons 1 100 tonnes cette année », annonce, pour sa part, Vikram Hurdoyal, directeur d’Ocean Tropical Fruits Export Ltée. À signaler que Maurice exporte, au total, au-delà de 2 500 tonnes d’ananas par an et que l’Europe en est son principal marché.