[Blog] La Victoire au no 18 : Qui la savourera ?

Par Guest . O commentaire

En pleine campagne électorale. Nous sommes à seulement une semaine de l'élection partielle dans la circonscription no 18. C’est une élection qui fait rêver les différents blocs politiques et qui démontre la puissance de tout un chacun. 

Oriflammes, vidéos sur Facebook, banderoles : tous les moyens sont bons pour maximiser les chances d'une victoire. Hélas, la question se pose : qui savourera la victoire au no 18 ?

Est-ce Roshi Bhadain, l’homme qui se positionne comme l’alternance ? Ou encore Jack Bizlall, candidat du Mouvement 1er Mai ? Serait-elle celle du candidat du parti de gauche, Rezisans ek Alternativ, Kugan Parapen ? Ou une victoire de Tania Diolle du Mouvement Patriotique ? 

Nous parlons aujourd’hui d’une révolution politique. La victoire de Macron en France a fait changer la façon de faire de la politique traditionnelle. Nous parlons de l’incursion des jeunes, principalement du renouvellement de la classe politique. Renouveler les candidats, mais à quels prix ? Comment peut-on oublier les frasques des partis politiques dans notre île paradisiaque. Les candidats des différents partis politiques essayent de convaincre l’électorat à  voter. Car l’abstention figure parmi les facteurs qui  pourraient jouer contre les candidats le jour du scrutin. 

Cela semble comme une journée, décrite comme décisive le 17 décembre car les candidats se verront recevoir leurs cadeaux de Noël plus tôt que d’habitude. Cependant, il ne faut jamais se douter de la maturité et de l’intelligence des habitants de Quatre-Bornes. 

Venons sur le vif du sujet. Une victoire à cette élection partielle, que signifiera-t-elle ? Un siège au Parlement ? Une somme colossale chaque mois ? Ou peut-être qu’on pourrait s’offrir une berline !

Le scrutin s'approche. Les «baz», les biryanis, t-shirts, entre autres, font leurs apparitions ainsi que les leaders des partis qui sont en mode «activated» depuis un certain temps. 

Le renouveau, les nouvelles idéologies, l’intégration des jeunes dans les différents partis vont-ils contribuer à faire les jeux ? Pas forcément ! Mais restons optimistes. Dans le cas d’une victoire du Reform Party, Roshi Bhadain va-t-il vraiment mettre fin au Metro Express ? 

Dans le camp rouge, une victoire d’Arvin Boolell aidera-t-elle le parti à remonter la pente de sa défaite en 2014, ou même démontrer la puissance du leader Navin Ramgoolam ?

Dans le camp des Mauves, une victoire de Nita Juddoo révèlera-t-elle la force de Paul Bérenger ? Un potentiel retour des militants ? Une victoire de Dhanesh Maraye, qui se positionne comme un combattant pour les Bleus, va-t-elle agrandir l’électorat du parti ? Ou va-t-elle aider le leader du PMSD Xavier-Luc Duval à se positionner comme candidat au poste de Premier ministre ? 

Si un autre parti sort victorieux le 18 décembre, cela serait synonyme d’un renouvellement politique au niveau national. On peut alors se contenter du renouvellement. Exit les dinosaures peut-être ! 

Alors, rendez-vous le 18 décembre ! Entre-temps, assistons aux festivités des blocs politiques et bien sûr aux célébrations des fêtes de fin d’année qui se feront par les votes et non pas les feux d’artifices ! Avis aux 18 ans ou plus ! 

Umrit Lokeshwar