19 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
The main purpose of the speed cameras , among others ,is to instill driving discipline to drivers with a view to reducing, not to say eliminating completely, road accidents of whatever nature.
The present electoral system has served its purpose and has outlived its shelf life as demonstrated in the Sachs, Carcassonne, Collendavelloo and Sithanen’s reports.
Monday, 07 April 2014 22:30

Le parti pris de Democracy Watch

Written by
En parcourant le dernier bulletin de Democracy Watch Mauritius (DWM) consacré au White Paper du Dr Navinchandra Ramgoolam ayant trait aux propositions de réforme de notre système électoral, je constate que dans votre analyse du jour  [ndlr : analyse de DWM] vous avez manqué non seulement de discernement, mais vous vous êtes rendus coupables de parti pris et vous avez péché par omission. Vous mentionnez Jack Bizlall, Malenn Oodiah, Anil Gayan et Rajen Bablee, entre autres, mais vous ne soufflez pas un mot sur la prise de position révolutionnaire de l’ancien ministre des Arts et de la Culture, Joseph Tsang Mang Kin (TMK), qui, lui, a remis en question l’actuel système électoral uninominal à un tour avec les 20 circonscriptions à 3 députés et proposé à la place un redécoupage du pays en 80 circonscriptions à un député chacun pour 11,000 votants. 
Sunday, 06 April 2014 07:00

« Sapp dan karay, tomb dan dife »

Written by
C’est l’ancien ministre travailliste Joseph Tsang Mang Kin qui le dit dans une tribune publiée dans Le Défi Plus : « Loin de renouveler la démocratie ou de moderniser le système électoral, il (le projet de réforme électorale) contient des propositions dangereuses qui mettent le pays à la merci des partis politiques ».
Sunday, 06 April 2014 06:55

L’exemple français

Written by
La débâcle des Socialistes aux municipales de dimanche dernier en France, deux ans à peine après l'alternance au plus haut sommet de l'État, doit susciter une profonde réflexion chez les dirigeants politiques mauriciens.
Friday, 04 April 2014 07:46

In the name of democracy

Written by
The Egyptian people are ready, in the name of democracy, to choose, amid fervour, its present dictator and future executioner, Generalissimo Abdul Fattah Al Sissi. The latter, who overthrew President Mohamed Morsi and his government, both democratically elected, announced his candidacy for President of the (Arab) Republic of Egypt on Wednesday 26 March 2014. Two days earlier, a court pronounced a death sentence against 528 persons, mostly supporters of the ex- Muslim Brotherhood political party, former winner of the first post- revolution ( January 21, 2012 ) democratic elections, now considered by the military as a terrorist movement.
Friday, 04 April 2014 07:45

Why move so fast on electoral reforms?

Written by
The leader of the Opposition and of the Mouvement Militant Mauricien (MMM), Mr. Paul Bérenger, has been upping the drama sketches by insisting that the Consultation Paper on Electoral Reforms is a step forward, while insisting that a new alliance between his party and the Mauritius Labour Party is ruled out.
My dear Billy,
Our Prime Minister has at long last submitted his proposals for what he thinks are going to improve the electoral system in Mauritius.
Friday, 04 April 2014 06:00

Tourism: Flatten the Box, Think Wide

Written by
Sen Ramsamy has dissected the ills of the tourism industry and provided some interesting leads in order to salvage the sector before it plummets further. Indeed, it is not clear whether we have a tourism industry or a hotel industry.
Dans un précédent article, je souhaitais que l’on fasse une réforme électorale, non dans l’intérêt des partis politiques mais pour les générations nouvelles et futures  de notre pays.
Reconnaissons-le : Navin Ramgoolam est ou plutôt, est devenu un grand stratège. Il a réussi son coup en présentant son Consultation Paper/White Paper sur la réforme électorale à la veille de la rentrée parlementaire du 25 mars dernier qui ne s’annonçait pas des plus faciles pour le gouvernement ! Du coup, la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Paul Bérenger, était axée dessus et Ramgoolam a ainsi réussi à focaliser l’opinion publique sur son White Paper et cela continuera jusqu’au 5 mai prochain, date butoir des commentaires sur le Consultation Paper/White Paper, et même au-delà !
La reforme électorale est au centre des débats. Ironiquement, ce n’est pas le peuple qui demande une réforme électorale, mais plutôt les partis politiques. Toute réforme électorale, en sus d’implications sociales, a aussi un impact économique, de par les coûts, surtout si le nombre de députés augmente ou s’il y a une refonte du système législatif.

Blog Popular Articles