06 March 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Sunday, 14 December 2014 07:31

Les défis des leaders

Written by
À 84 ans, sir Anerood Jugnauth aura réussi ce que Navin Ramgoolam aura tenté de faire depuis de longues années, surtout lorsqu’il était au faîte de sa gloire. Il a pu, à première vue, rassembler une majorité de Mauriciens derrière sa seule personne. En apparence, le scrutin 2014 démontre une certaine convergence entre le destin d’un homme et celui d’un pays. Certes, cela déteint sur le MSM (qui semble apparaître comme le premier parti national du pays), le PMSD (qui se voit déjà remplacer le MMM) et le Muvman Liberater (un nouveau-né qui se retrouve avec sept députés). Mais c’est autour de la personnalité de SAJ, dont les adversaires ressassaient qu’il aurait « humilié toutes les communautés », que toute la frustration, pour diverses raisons, de la population s’est cristallisée.
Sunday, 14 December 2014 06:00

La voix des urnes

Written by
Les urnes ont parlé et les clameurs se sont tues. Comme en 1982 et 1995, un cycle politique se termine en 2014 et une nouvelle page se tourne.
Even though, by and large, former PM Navin Ramgoolam and his ally Paul Bérenger in their PTr-MMM alliance copied chunks from the MSM-PMSD-ML manifesto and, were it merely for electoral promises, both alliances should have fared equally at the 10th December 2014 general elections, the manner in which the 75% turnout (or thereabout) of voters cast their votes indicates that Mauritians generally could not stand the shenanigans, the arrogance, the incompetence of both Ramgoolam and Bérenger and their sheer hunger for power through elective dictatorship.
Friday, 12 December 2014 16:25

Opinion : La 2e République assassinée

Written by
Sun Tzu rappelait que dans la guerre, « le nombre seul ne procure aucun avantage », et qu’il ne fallait pas avancer en se « reposant exclusivement sur la puissance militaire ».
Friday, 12 December 2014 16:22

ELEKSION 2014

Written by
Lalians ROUZ-MOV finn gagn enn bate bef. Ti previzib parski li ti enn formasion ar de sant pouvwar ek de latet parey kouma zot proze deziem repiblik. Kan enn lide pa kler, difisil pou fer dimoun konpran. Kan dirizan pe trair bann prensip, difisil pou deklans antouziasm. Kan arogans pe nway larezon, difisil pou gagn senpati. Kan mansonz ranplas edikasion enposib pou donn lepep direksion ki bizen. Kan dirizan kwar ki li kapav aste konsians, sitiasion mir pou katastrof.
Friday, 12 December 2014 10:10

Protest vote ousts Ramgoolam

Written by
The results of the general elections held on Wednesday are really breathtaking. By winning these elections by a score of 47 to 13, the Alliance Lepep (MSM/PMSD/ML) has proved once more that in politics here, two plus two does not make four.  The Alliance de l’Unité et de la Modernité (Labour/MMM) which soon after its materialization was presented as a sure winner, its leaders even predicting a 60-0, has been severely defeated. 
Friday, 12 December 2014 05:42

SAJ to be in Guinness World Records

Written by
Taking office of Prime Minister of Mauritius at the age of 84, Sir Anerood Jugnauth will now find himself in the famous Guinness World Records as the oldest person to be elected to the office of Prime Minister anywhere in the world. The record holder to date is Morarji Ranehhodji who became the Prime Minister of India at age of 81 in 1977.
Wednesday, 10 December 2014 07:03

Aux urnes, citoyens !

Written by
Après quatre ans et des poussières d’attente, nous, les 870 000 électeurs du pays, sommes appelés une nouvelle fois à marquer de trois croix ceux que nous souhaitons voir à l’Assemblée nationale pour les cinq prochaines années. Ceux-là même seront appelés à nous gouverner durant le prochain mandat. Mais plus important, nous désignerons ceux qui vont défendre nos intérêts.
Elus à 64 % des voix, lors des Législatives du 10 décembre 2014, ou même à 51 % (contre 49 % aux autres), le Premier ministre, les ministres du gouvernement, qui s’ensuivra, seront (légalement, moralement, éthiquement et tout bonnement) ceux de TOUS, ceux de 100 % des Mauriciens (message de Democracy Watch). (Slogan populaire dont la philosophie est incontestable)
Alors que le destin de Maurice risque de basculer lors de la consultation électorale imminente, dans ce qui suit, je tente de pointer en quoi, à l’occasion de cette consultation, c’est la viabilité à long terme de la société mauricienne elle-même qui est menacée et d’esquisser les impératifs qui s’imposent en conséquence à la société civile si elle veut, d’une manière ou d’une autre, sauvegarder cette viabilité. En d’autres mots, il s’agit de pointer les défis que la société civile doit relever si elle veut se préserver comme ensemble civilisée et éclairée pouvant prendre son destin en main en refusant de se laisser manipuler tels des fragments d’une masse amorphe dont le salut résiderait entre les mains de « leaders » (en l’occurrence, NCR & PRB) qui cherchent à l’embarquer dans une aventure dont c’est elle qui fera les frais au profit des dits « leaders » et de leur entourage immédiat.
C’est un fait connu à Maurice, le taux d’abstention lors des législatives avoisine les 15 à 20 %. Le nombre d’indécis vacille entre 25 à 30 %  selon la date où le sondage est effectué et le nombre de jours restants avant le scrutin. La capacité des différents partis à convaincre l’électorat entre aussi en jeu.
Sunday, 07 December 2014 07:05

Le pouvoir à l’électorat

Written by
Selon toute évidence, la similitude entre les manifestes électoraux de deux principales alliances n'allègera, en aucun cas, la tâche des électeurs le jour du scrutin, mercredi prochain.
Page 7 of 112