12 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Sunday, 02 December 2012 08:43

Le premier round

Rate this item
(0 votes)
Un premier vrai test de l’humeur du pays est prévu ce dimanche. En principe, les grands partis politiques ne participent pas, directement du moins, à ces élections. Mais quand même, beaucoup de leurs partisans sont candidats.
Après la proclamation des résultats et l’élection des présidents des Conseils de district, on verra plus clair. On connaîtra la tendance. Le camp victorieux affichera ses couleurs librement, comme à l'accoutumée.

De ces 489 283 électeurs des villages et de ces 385 292 électeurs de villes, combien vont aller
voter ? Quel sera le taux d’abstention ? C’est une question qui tourmente les deux principaux camps. Le taux d’abstention est toujours plus prononcé pour les régionales. La courte campagne électorale axée beaucoup plus sur des scandales et des allégations va-t-elle inciter les Mauriciens à voter ? Le profil des candidats aura-t-il quelque chose à faire avec leur décision à voter ou pas ? Ou bien, est-ce que finalement le peuple mauricien ne s’intéresse-t-il pas plus à ses problèmes personnels, à ses casse-têtes quotidiens, qu’à ces élections régionales ?

Il faut dire que les villageoises n’ont jamais suscité un engouement populaire. Pourquoi ce désintéressement ? Est-ce dû au fait que les élus n’ont aucun réel pouvoir ? Quand même, les différentes déclarations des politiciens proches du pouvoir à l’effet que l’administration régionale doit être proche du pouvoir pour que les choses bougent est un mauvais signal pour les candidats indépendants, eux qui aspirent à administrer leurs villes ou villages.

Cela dit, dans l’esprit de la plupart des électeurs, ce sont les ministres ou les députés qui peuvent régler leurs problèmes au plus vite. Ce qui explique un peu pourquoi, au final, ces conseillers servent de liaison avec la classe politique. Dans les villages, tout le monde se connaît et la courte campagne électorale a toujours ce cachet de fête de village. La campagne de proximité a été incroyable !

Finalement, on attend toujours l’introduction des taxes dans les villages. Il faut dire que certains villages n’ont rien à envier aux villes. Ils possèdent même un système de voirie et un système d’éclairage plus modernes. Des villages qui aujourd’hui abritent des hôtels 5-étoiles et des villas IRS. Il est temps  de relever le statut de nombreux de ces villages à celui de villes.

Toujours est-il qu’en attendant le clash frontal du 9 décembre entre les deux grands blocs politiques, ces villageoises constituent un premier round qui sera très suivi par la classe politique.



Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Blog Popular Articles