23 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 23 December 2012 09:30

La réforme du CPE

Rate this item
(0 votes)
Dans le débat sur la réforme du CPE – projet qui refait surface après la tenue du National Forum on Review of CPE le 17 décembre dernier –, un constat fondamental ne doit, en aucun cas, échapper à la vigilance des autorités concernées : c'est uniquement l'insuffisance des places dans les collèges qui avait, pendant des décennies, provoqué un goulot d'étranglement à l'entrée du secondaire, avec pour résultat l'éjection du circuit éducatif d'environ 5 000 enfants de 11-12 ans chaque année.
Or, cette contrainte aujourd'hui n'existe plus. Car la construction d'une trentaine d'établissements scolaires au début des années 2000 avait même permis la mise en place  du système de régionalisation et de Form VI colleges, rendant ainsi caduque la folle course vers les Star Schools.

Cependant, les nouveaux dirigeants qui prenaient le relais en juillet 2005 décidèrent non seulement de réintroduire le ranking déguisé en grading, mais aussi de consolider la compétition au primaire à travers la formule de A+, ce qui entraîna alors la relance des leçons particulières. Ce business lucratif est devenu l'équivalent d'une école payante parallèle, mais qui ne produit aucun effet sur le taux d'échec. Soulignons, en passant, l'initiative courageuse et salutaire prise par les autorités catholiques d'abolir les leçons particulières en Std V et VI dans leurs écoles. C'est, en effet, des décisions contradictoires engendrées par des intérêts politiques divergents qui ont finalement suscité le statu quo dans le secteur éducatif dans son ensemble.

L'examen de fin d'études primaires ne doit plus être perçu comme un ascenseur social qui reproduit l'inégalité car les enfants qui sont éjectés du système sont ceux provenant majoritairement des familles les plus pauvres. Cet examen qui a acquis, au fil des ans, une importance démesurée mettant l'emphase sur la capacité à mémoriser plutôt que sur la faculté d'argumentation et de créativité, n'a plus sa raison-d'être aujourd'hui. En outre, il est pédagogiquement injustifié d'identifier une élite à l'âge de 11 ans. Or, la proposition du National Forum d'ouvrir les collèges nationaux uniquement aux élèves ayant réussi à un concours additionnel après le CPE de même que la décision de faire redoubler les élèves en Std III consolideraient davantage le compétition au niveau du primaire.

Pourtant deux mesures pertinentes qui avaient été introduites comme projets pilotes trois ans de cela – le contrôle continu et les examens nationaux en Form III – auraient dû déjà être intégrées complètement dans le cursus principal et appliquées avec plus de rigueur et de détermination. Il paraît, cependant, que nos décideurs hésitent encore et avancent à tâtons, ce alors que le Forum National vient de faire encore  une recommandation en faveur du contrôle continu.

En effet, cette méthode pédagogique d'évaluation pourrait servir de base pour une attestation de fin de cycle primaire et permettre à un élève d'accéder au secondaire – exercice qui doit se faire sur une base strictement régionale – alors que les examens en Form III auraient le mérite de transférer une compétition aiguë de l'âge de 11 ans à un stade ultérieur du développement de l'enfant, lorsqu'il est plus apte à subir une telle épreuve.

 Les résultats de ces examens désigneraient, simultanément, la filière de prédilection de chaque étudiant – académique ou technique – vers laquelle il serait éventuellement orienté. Et il va sans dire que l'abolition du CPE dans sa formule actuelle tordrait le cou aux leçons particulières, mais aussi libérerait plus d'espace à l'enseignement des arts, de la musique, du sport et à l'acquisition des valeurs morales et humaines qui font si cruellement défaut dans notre société.



Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Blog Popular Articles