21 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 10 January 2013 12:22

Aux maires fraîchement élus : Cultivez vos villes !

Rate this item
(0 votes)

La culture est non seulement un puissant acteur économique, mais tient aussi un rôle rassembleur. Par conséquent, nos nouveaux édiles ne devraient en aucun cas négliger cet aspect de la politique locale. Investir en culture, c’est ouvrir pour les citadins des nouvelles perspectives de développement.

Les arts, l’accès à la lecture, la préservation du patrimoine sont autant d’atouts qu’un maire doit privilégier. Et cette aubaine accroît le bonheur intérieur brut de la population citadine. Et lorsqu’une municipalité met en œuvre une politique culturelle, celle-ci renforce manifestement le sentiment d’appartenance du citadin à sa ville. En plus, la culture a des apports non négligeables pour booster l’économie locale, amplifier l’offre touristique. Donc l’encouragement et le financement de la culture par les milieux locaux sont fondamentaux.

Nos mairies ont tout avantage à en être créatives. En effet, dans toutes les villes du monde, la culture est au centre des préoccupations des édiles, même des villes africaines ne sont pas en reste, elles sont inventives pour valoriser le développement local. Force est de constater que l’État ne peut traiter les problèmes culturels qu’en relais avec les municipalités ou les institutions locales. Car c’est à l’échelon local que les besoins doivent être détectés, formulés, et évalués. La culture est le visage d’un pays, cela se raconte, s'écrit, se joue, se chante, se danse, se dit, se peint, se déguste, s’immortalise en image et son, s'exprime. Elle est notre art de vivre. Et chez nous la culture est plurielle, elle est multiple, elle est colorée, nous l'avons reçue en héritage de nos aïeux qui sont venus des quatre coins de la planète. 

Nos cultures, lorsqu’elles sont mises en évidence, attirent les regards des étrangers curieux de cette fierté métissée et diffusent ainsi une image positive de notre pays à travers le monde. Nos villes et nos villages foisonnent des hommes et des femmes bourrés de talents dans de nombreux domaines : littéraire, théâtral, musical, de la danse, de la peinture. Hélas ! Ces artisans de la culture sont trop souvent délaissés. Et là nos nouveaux élus locaux ont une carte à jouer. De ce fait, ils devraient explorer le domaine culturel et venir en aide en particulier à ces artistes confirmés et dénicher les nouveaux talents cachés dans la population citadine. Les maires peuvent réussir cette politique culturelle avec l’aide des subventions publiques ou trouver des mécènes privés pour financer des projets culturels : 

Le monde des livres:

Acheter des livres, des magazines, des logiciels multimédias, afin d’enrichir les offres des bibliothèques municipales. Parce que le goût de lire vient en lisant. Le but est de faire renouer les jeunes citadins, les étudiants avec la lecture. Et aux lecteurs confirmés, proposer plus de choix.

Soutenir l’animation dans la bibliothèque en organisant une soirée de poésie, de lecture et mettre en avant des jeunes acteurs, auteurs, historiens, conteurs chaperonnés par leurs aînés. 

Chaque mairie devrait s'impliquer dans la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, avec le concours des associations locales, de la COI de J.C de l’Estrac, de l’UNESCO, de l’UoM et mettre un accent particulier sur des auteurs des pays de la SADC pour découvrir des hommes et des femmes de talent.

Organiser annuellement une semaine des bibliothèques municipales et faire découvrir ou redécouvrir ce lieu convivial, chaleureux et pratique. Durant la semaine des bibliothèques, l'on pourrait mettre en avant la vie, les œuvres d’un des auteurs de notre pays. Nous avons la chance d’en avoir tout un rayon.  

Les festivals:

Contribuer de manière significative à la réalisation des festivals avec l’aide des artistes confirmés et des jeunes pousses : de la danse classique indienne à la chorégraphie contemporaine, du séga typique au seggaie, de la danse millénaire du dragon au shen yun, du hip hop à la danse africaine. Des concerts de musique : classique, jazz, ghazal, autres musiques orientales. Des expositions photos professionnelles comme des journalistes (mauriciens et leurs confrères régionaux), photos amateurs, des aquarelles, des sculptures et de nombreux citadins ont d’autres idées qui seront à la fois très concrètes et subtiles, c’est aux maires de les consulter. Il faudrait libérer plus de surface pour des expositions durant les vacances scolaires. Les maires pourraient solliciter la compétence du ministre de l’Éducation pour réquisitionner des écoles et les mettre à disposition des artistes pour créer, exposer et distraire intelligemment les jeunes. Nos villes devraient favoriser la mise en œuvre d'un programme d'échange artistique avec leurs partenaires jumelés. Cela va aider à la formation de futurs musiciens, danseuses et artistes tout en suscitant le plaisir de l’invention et de la création. 

Le patrimoine : lieu de mémoire 

Organiser des activités qui valorisent le patrimoine. Car chaque ville, chaque village de notre île dispose d’un riche patrimoine qui demande à être valorisé, protéger et à transmettre. Cela concerne nos jardins publics, nos rues, nos lieux de cultes, nos maisons d’antan, nos théâtres et autres bâtiments publics. Rénovons et entretenons nos patrimoines historiques. Comment peut-on laisser dégrader nos « Plaza », ces lieux de mémoire ? 

Rencontre d'artistes et enseignants:

La mairie devrait collaborer avec des écoles et collèges qui se situent sur son territoire. Le conseil municipal et les recteurs devraient encourager les enseignants à aller à la rencontre des artistes et découvrir des lieux culturels pour transmettre ce savoir à leurs apprenants. Là encore c’est à la mairie d’en être la tête-de-pont. Les mairies devraient mettre sur pied un programme d’exploitation des arts et de la culture spécialement conçu pour les groupes scolaires du primaire et du secondaire pour initier les jeunes aux processus menant à la création d’une œuvre, pour rencontrer des artistes et s’immerger dans des lieux culturels. Dans le même temps, la mairie peut monter des projets pour freiner le décrochage scolaire et pour donner goût aux enfants de se réapproprier les matières scientifiques boudées dans nos écoles. 

Promouvoir les artistes sur les sites des mairies:

Les municipalités devraient offrir une vitrine culturelle sur leur site internet pour encourager de manière significative les artistes professionnels de leur ville en les aidant dans leurs projets et en leur accordant une bonne visibilité (écrivains, artistes, musiciens, etc.)

La ville a un rôle à jouer sur ces projets culturels avec la collaboration des ministères de l’Éducation, des Arts et de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, du Tourisme etc. Le temps de la campagne électorale est maintenant derrière nous. Commence celui de la mise en œuvre. Et dans une démocratie digne de ce nom, le dialogue et la courtoisie doivent être de mise même entre adversaires politiques. Le rôle de l’État consiste à appuyer les bonnes initiatives des maires quelle que soit leur couleur politique. Vos responsabilités sont donc grandes. Mettez-vous au travail, retroussez vos manches pour le bien-être de l’ensemble des citadins. Il va de soi que tous ces projets culturels doivent se faire dans la transparence la plus totale et tout citadin doit pouvoir consulter les documents liés à ces projets. Les nouvelles administrations locales devraient faire émerger un ensemble de valeurs : le respect, l'intégrité, la transparence, l'équité, le pluralisme. C’est un honneur de servir sa ville, soyez, humbles, dignes, fières et libres. Soyez à la hauteur de l’espérance que les citadins ont placée en vous. N’oubliez pas que la ville est intimement liée à son développement culturel, artistique et patrimonial.





Last modified on Thursday, 10 January 2013 15:52
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Blog Popular Articles