17 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Sunday, 13 January 2013 09:20

L’omerta

Rate this item
(1 Vote)
C’est une tradition bien ancrée dans la presse mauricienne de respecter la vie privée des gens, qu’ils soient des figures publiques, de puissants financiers ou des simples quidams.
Même si on détient toutes les preuves possibles contre quelqu’un, on ne fouine pas dans sa vie privée dans le seul but d’en tirer profit. L’omerta ou loi du silence de nos leaders politiques et de leurs proches a toujours été observée, même si certains de nos leaders ont eux-mêmes étalé leur vie privée en public. Mais force est de constater qu’à Maurice, jamais un politicien n’a été forcé de se désister ou de démissionner de son poste à cause d’un scandale…

C’est différent ailleurs. En Angleterre, des ministres ont, à plusieurs reprises, été amenés à démissionner suite à leur implication dans un scandale. Là-bas, la vie privée des sportifs et des stars est étalée au grand jour. Couples surexposés, enfants illégitimes, coming out d’homosexuels sont traités différemment, dépendant du pays. Avec la venue de l’Internet, tout a changé. Même si les journaux n’ont pas publié les photos du prince Harry totalement nu (il a été photographié dans une chambre de Las Vegas en compagnie d’autres garçons et filles), l’Internet s’est chargé de faire le boulot. Les photos disponibles sur le Net ont choqué la Grande-Bretagne. Ce n’est qu’après que The Sun les a publiées.

On se souvient de l’affaire Dominique Strauss-Kahn. Ce qui s’est passé au mois de mai 2011 dans un hôtel et qui est connu comme l’affaire « Sofitel de New York » a mis fin à sa carrière politique. On n’a pas oublié non plus la tornade politico-médiatique qui a balayé Washington quand une jeune stagiaire a mis la Maison-Blanche sens dessus dessous à cause d’un scandale sexuel impliquant Bill Clinton et elle, amenant le président des États-Unis au bord de la destitution. Comment, dans de tels cas, empêcher les médias d’en parler si, sur le moteur de recherches Google, il y a plus d’un millier d’articles qui y sont consacrés ?

À Maurice, si on demande aux ministres, aux autres politiciens et aux gros cadres de déclarer leurs revenus, jamais on ne leur demande de parler de leur vie privée. Ce qui s’apparenterait à un certain voyeurisme et qui serait jugé inconcevable. Une certaine pudeur nous retient encore de franchir cette limite. Au fond, est-ce vraiment d’intérêt public que l’on sache si un homme (ou une femme) politique est hétérosexuel, gay, et fidèle ou non envers son conjoint ?

La vraie question, c’est : où se situe la limite de la transparence ? Nous avons tous besoin qu’on respecte notre intimité, c’est un droit fondamental. L’intrusion permanente dans la vie privée de n’importe qui est inadmissible. Dans le débat auquel nous assistons, nous devons tous penser à ces hommes et ces femmes sans protection qui voient soudain leur vie privée étalée au grand jour. Ils ont besoin d’être protégés.

Mais le débat n’est pas le même pour ce qui est des politiciens, de leurs proches ou de leurs amis. Le peuple a tout à fait le droit de savoir si certains n’ont pas bénéficié des faveurs de l’État. Nos institutions ont beaucoup évolué dans leurs méthodes d’enquêter sur la fraude et la corruption pour que de telles pratiques restent dans l’ombre. Avec les moyens à leur disposition, il n’est plus difficile d’évaluer si une compagnie ou un particulier s’est enrichi illégalement.

Mais tout cela ne doit en aucun cas être utilisé comme un argument politique. Il faut qu’on respecte l’adversaire. Il ne faut pas se laisser aller à des palabres. Les Mauriciens raffolent des sagas télévisées, mais ce n’est pas une raison pour tomber aussi bas dans la quête du pouvoir…



Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Blog Popular Articles