21 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Sunday, 20 January 2013 09:30

La route toujours plus meurtrière

Rate this item
(0 votes)
Maurice s’apprête à introduire le permis à points. Une mesure dont le but est de retirer le permis de conduire à ceux qui ne respectent pas le code de la route, cela par un système administratif et non pénal.
Une mesure, dit-on, qui devrait favoriser la sécurité routière. Mais est-ce la bonne méthode pour un pays dont le code de la route et les panneaux de signalisation ne sont pas aux normes internationales ? Ce système répressif,  sans aucun recours, risque de causer beaucoup de mécontentement chez les automobilistes.

La question est de savoir si le nombre de nos accidents va vraiment diminuer avec le permis à points. Est-ce que ce système a été bien rôdé avant sa mise en application ? C’est un fait que nos routes continuent à faire de plus en plus de victimes, plusieurs accidents fatals étant survenus rien qu’en ce début d’année. De nombreuses familles pleurent leurs proches. L’appel à la prudence est lancé quotidiennement, mais l’indiscipline, conduire sous l’effet de l’alcool et le fait d’être toujours hyper pressé font que les morts augmentent sur nos routes.

L’alcootest a été introduit à Maurice il y a 20 ans et c’est maintenant que cette mesure donne les résultats escomptés. Aujourd’hui, beaucoup de chauffeurs préfèrent ne pas prendre le volant s’ils ont consommé de l’alcool. Un réflexe qui entraînera sans nul doute une diminution du nombre d’accidents sur nos routes. Puis, on a introduit les radars pour sanctionner les excès de vitesse. Une autre mesure qui certes porte ses fruits, mais qui demande des réajustements. Car certaines des sanctions semblent uniquement destinées pour renflouer les caisses de l’État. Certaines limitations n’ont aucun sens, aucune logique. Quand même, il faut admettre que les caméras placées à certains endroits stratégiques découragent les chauffeurs à rouler plus vite que la limite autorisée. Dans ce cas, on souhaite qu’il y ait davantage de caméras.

Tout récemment, le Dr Navin Ramgoolam a déclaré qu’une île Maurice moderne doit impérativement être pourvue de sécurité routière. « Mais il faut changer les mentalités, pour davantage de sécurité sur nos routes », a déclaré le PM. Il annonce aussi la mise en œuvre des mesures accompagnatrices, c’est-à-dire formation, éducation, information. Mais il y a aussi l’éducation des piétons qui traversent la route n’importe où, sans être conscients du danger.

Il faut revoir notre code de la route. Plusieurs panneaux de signalisation sont mal placés ou sont carrément absents, plusieurs lignes jaunes, double ou simple, sont tracées selon les caprices d’un décideur, sans aucune logique. Encore une fois, il ne convient pas de copier les autres pays qui ont pris du temps pour appliquer de telles mesures. Il faut voir les implications. Dans combien de pays étrangers voit-on des passages cloutés ou des feux de signalisation sur une autoroute ? Ou encore, trois limitations de vitesse en l’espace de quelques mètres ?

Il ne faut pas non plus oublier que nos routes sont trop étroites, donc vite saturées par le trop grand nombre de véhicules qui les prennent. La densité automobiles sur nos routes est de 190 véhicules par kilomètre. Et ce nombre augmente de jour en jour ! Il est dit que la vente de véhicules neufs a connu en 2012 une croissance de 18 %. La flotte automobile, qui était de 288 841 en 2002, est passée à 421 726 en 2012. Autant de facteurs qui expliquent les congestions quotidiennes pas seulement à l’entrée de Port-Louis, mais un peu partout. Une situation que nos dirigeants n’arrivent toujours pas à solutionner. Nos voitures ont consommé presque 12 milliards de roupies en carburant (essence et diesel). Un transport public moderne et efficace aurait du voir le jour depuis longtemps.

La gestion de nos routes est une faillite totale et démontre un manque flagrant de vision de nos décideurs. Nous avons pris trop de temps pour comprendre le problème. Pourtant, les études, les rapports et les séminaires en rapport avec nos routes n’ont pas manqué durant les trois dernières décennies. Aujourd’hui, nous sommes arrivés à des solutions ‘piecemeal’... Nous nous disputons la paternité de notre développement, mais qui avouera la paternité du chaos sur nos routes ?

Aujourd’hui, nous devons subir la multiplication des voitures sur nos routes, les congestions et des accidents meurtriers de plus en plus fréquents. Des mesures urgentes s’imposent. Nous devons appliquer de nouvelles méthodes, de nouvelles réglementations pour améliorer la sécurité routière. Mais il est important de comprendre le pourquoi de chaque accident fatal.

Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus