02 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 21 February 2013 12:53

Aamir Khan : « Je n’ai pas eu recours à la chirurgie esthétique ! »

Rate this item
(0 votes)
Aamir Khan a toujours su se démarquer du monde de Bollywood, non seulement par ses choix de films mais également pour ses productions avant-gardistes.
Aamir Khan a su diversifier ses talents en faisant avancer la société indienne à travers son émission « Satyamev Jayate » et ses différentes campagnes de sensibilisation sociale.  En tant qu’ambassadeur de l’UNICEF, il travaille actuellement sur une campagne concernant la survie des enfants et de leur développement.  Avec un spot de trois minutes, c’est la volonté de mettre l’accent sur la nécessité de donner une chance à chaque enfant et réduire le taux de mortalité. À cela s’ajoutent la nécessité d’avoir des établissements de santé de meilleure qualité et également l’accès à une meilleure nutrition.  Il a aussi été parmi les premiers à réclamer des peines plus sévères contre le viol.

Que dira-t-il de son voyage à la Mecque ?  « C’était une expérience spirituelle émouvante et intimidante, un moment très émouvant et introspectif.  En même temps, je me sentais très proche de Dieu.  Le cachet et la beauté de l’endroit donne un sentiment surréaliste, surtout lorsque vous allez à Arafat.  C’est le moment le plus important du voyage car c’est là que vous passez votre journée à vous rappeler de vos erreurs, de vos infractions et des personnes qui en ont été atteintes. Puis, vous demandez à Dieu de vous pardonner.  Maintenant, je suis beaucoup plus heureux et en paix qu’à mon habitude.  Je suis devenu plus spirituel que je ne l’étais ».

Chaque film d’Aamir est considéré comme spécial.  On raconte même qu’il donne des consignes au réalisateur.  Mais il se défend : « Aamir Khan n’est pas quelqu’un de si spécial. Je suis juste une des nombreuses composantes d’un film.  Honnêtement, chaque étiquette que l’on me colle est faite par les médias et cela manque de précision.  Aussi, je n’ai pas grand-chose à dire sur les appellations tels que « perfectionniste » ou « metteur en scène fantôme ». Si quelqu’un veut jeter le doute sur ma relation avec mes réalisateurs, c’est de leur ressort. Cependant, en me donnant le surnom de metteur en scène fantôme, les médias ont négligé les contributions des réalisateurs de mes films. J’ai toujours dit que j’avais travaillé avec des cinéastes très talentueux et que j’avais beaucoup appris d’eux ».

Sur le plan personnel, Aamir est très proche de sa famille : « Ma vie personnelle a toujours été très privée et c’est toujours pareil aujourd’hui.  J’ai passé 16 belles années avec Reena et aujourd’hui, je passe du temps avec Kiran, mes frères, mes soeurs et mes enfants. Chaque moment est important pour moi ».

Le secret de sa jeunesse ?  « Je suppose que c’est dans mes gènes.  Beaucoup de personnes me demandent si je suis passé par la chirurgie.  Mais non, je n’en ai pas besoin, c’est un raccourci et les effets sont temporaires.  Au cours de ces cinq dernières années, j’ai découvert que nous sommes conscients de ce que nous mangeons.  Je suis donc très pointilleux sur mon régime, mon travail et mon sommeil.  J’ai une alimentation équilibrée.  Et contrairement aux années précédentes, je voue un culte aux entraînements et je dors infailliblement huit heures par jour.  Je bois environ quatre litres d’eau par jour.  Je maintiens une vie très positive et équilibrée. C’est mon secret ».

On fait remarquer à Aamir que ses partenaires féminins à l’écran sont plus grands que lui.  Cela surprend mais il feint de ne pas le savoir.  « Oui, vraiment ? Je n’ai jamais remarqué mais c’est très bien.  La taille de mon héroïne n’a jamais été un problème pour moi.  Je sais juste que ce sont des personnes de talent, qu’il s’agisse de Deepika Padukone, Anushka Sharma, Katrina Kaif ou Priyanka Chopra. Je trouve que Priyanka était géniale dans  ‘Barfi!’ ».

Aamir Khan approché pour la campagne « Beti Bachao »
Aamir Khan a eu une rencontre avec le ministre indien de la Santé, Rajkumar Sharma, au cours de la semaine écoulée. Le but de cette rencontre était d’étudier les problèmes liés au tournage de « PK » de Rajkumar Hirani dans un vieux ‘haveli’, situé dans la ville de Nawalgarh du district Jhunjhunu, à Rajasthan.

Profitant de la présence de l’acteur, le ministre a exprimé le vœu que l’acteur apporte son soutien à la campagne « Beti Bachao », mise sur pied par le gouvernement du Rajasthan. Le choix s’est porté sur Aamir Khan qui, selon le ministre, a la capacité de mieux faire passer le message social. La rencontre a duré une quinzaine de minutes.

Au cours de son show télévisé « Satyamev Jayate », Aamir Khan avait demandé au gouvernement du Rajasthan d’accélérer les procédures et notamment de sanctionner les médecins corrompus et ceux qui font de discrimination liée au sexe. La première condamnation vient de tomber et un médecin a été pénalisé par un tribunal.

« Je tiens à féliciter le pouvoir judiciaire du Rajasthan et le gouvernement pour une telle dynamique au niveau de son action et leur rapidité dans le traitement des problèmes sociaux urgents, qui sévissent dans notre société. Les mesures prises par les autorités du Rajasthan vont avoir un effet dissuasif considérable sur d’autres délinquants. Le reste de l’Inde a besoin de suivre cet exemple. Le pays attend maintenant de voir quelles mesures le Conseil médical du Rajasthan prendra contre les médecins condamnés », s’est demandé l’acteur.



Rajen Sobrun

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Bollywood Popular Articles

Google+