23 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 21 February 2013 12:55

Ajay Devgn désillusionné par Bollywood

Rate this item
(0 votes)
L’acteur et producteur Ajay Devgn est bien connu dans le monde de l’industrie cinématographique. Il sera prochainement à l’affiche de « Himmatwala » de Sajid Khan aux côtés de Tamanna. 
Ajay a accepté de répondre à quelques questions des journalistes et il parle essentiellement de sa désillusion par rapport à la famille bollywoodienne.  Voici quelques extraits.

« Aujourd’hui, les promotions pour la sortie d’un film ont toute leur importance.  Nous faisons autant que nous le pouvons : voyager, donner des interviews… nous essayons tout.

Lorsque j’ai démarré, il y avait juste une chaîne de télévision, Doordarshan, et rien d’autre.  Nous avions dû batailler pour voir une de nos chansons dans des émissions comme « Chitrahaar ».  Nous avions l’habitude de regarder la télévision et lire quelques magazines.  Mais en ce temps-là, nous avions un rapport personnel avec les médias. Aujourd’hui, nous n’avons aucune idée à qui nous parlons et l’image des médias a changé.  Aujourd’hui, si vous avez sorti deux flops, la presse vous détruit ».

Dans le même souffle, Ajay trouve que Bollywood a perdu son âme.  « Auparavant, lorsque les choses allaient mal, nous nous asseyions et réglions nos problèmes.  La plupart des acteurs étaient des amis et s’épaulaient mutuellement.  Cette équation personnelle et le fait que nous étions une grande famille ont changé. Je ne sais pas si c’est bien pour les affaires. Je pense que l’industrie est devenue comme un « township » où nous sommes tous en compétition les uns avec les autres.  Je suis d’accord pour dire que les enjeux sont plus élevés mais cela ne signifie pas que nous devons nous tirer dans les pattes ».

Quels sont les facteurs à tenir en compte pour accepter un projet ? « Il y a beaucoup de facteurs : le personnage que vous allez interpréter.  Êtes-vous enthousiaste à l’idée de jouer ce personnage ?  Dans « Once Upon A Time in Mumbaai », j’avais été confronté à un dilemme parce que j’avais fait « Company », où mon rôle avait été très apprécié.  Je me demandais alors comment jouer un personnage similaire. Le défi était de le rendre différent. 

Ensuite, il y a l’aspect commercial.  Dans la conjoncture actuelle, lorsque vous faites un film, vous ne devriez pas vous soucier de sa portée.  Si vous faites des films pour un public spécifique, vous êtes alors stressé.  Le budget joue un rôle essentiel lorsque vous avez en tête un public précis.  Mais ma motivation principale est d’essayer quelque chose de différent.  De là vient ma plus grande satisfaction.  Et puis, il faut reconnaître des talents.  Par exemple, Milan Luthria a commencé sa carrière de réalisateur avec moi. 

Je connaissais son potentiel, il avait juste besoin d’un bon scénario.  Ashwni est un scénariste fabuleux.  C’est l’un des meilleurs écrivains que nous avons et vous vous en êtes rendu compte avec « Son of Sardar ».  Même s’il s’agit d’un film commercial, il y a des moments qui vous toucheront.  Dans l’ensemble, c’est une bonne comédie.  Lorsque vous connaissez quelqu’un et ses capacités, il faut s’en tenir à ça.  Rohit Shetty a démarré sa carrière avec moi et j’ai toujours cru en lui.

C’est pareil pour Prakash Jha. Nous avons fait « Dil Kya Kare », mais c’était pas bien réalisé. J’ai travaillé de nouveau avec lui et nous avons enchaîné trois succès à la suite ». Ajay a un mot spécial pour Sonakshi Sinha.  « Tout le monde, y compris l’équipe de Sajid Khan avec qui je travaille sur « Himmatwala », a dit que Sonakshi est une jeune femme que vous voudriez épouser et ramener à la maison. 

Elle est très indienne… Je pense aussi qu’elle est la favorite du public.  Je lui ai même dit que ça faisait longtemps que nous n’avions pas eu une héroïne naturelle et spontanée comme Kajol ».

Rajen Sobrun

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Bollywood Popular Articles