[Audio] Centre de refuge en cas de cyclones : la VPM Daureeawoo annonce une révision des protocoles

Par Thierry Laurent O commentaire
VPM Daureeawoo

La révision du protocole en faveur des sinistrés des inondations et des cyclones se précise. Mardi, dans la seconde partie du Grand Journal sur Radio Plus, la ministre des Collectivités locales, Fazila Jeewa-Daureeawoo, a donné quelques pistes.

Distribuer des packed foods aux sinistrés des inondations et cyclones. C’est une option envisagée par la ministre des Collectivités locales, Fazila Jeewa Daureeawoo. Elle l’a affirmé hier sur le plateau du Grand Journal, coprésenté par Jane Lutchmaya et Eshan Dinally, sur les ondes de Radio Plus. La vice-Premier ministre et ministre des Collectivités locales souligne avoir été chargée de présider un comité ministériel autour du protocole en place. Elle insiste que « le confort des gens reste primordiale ».

« D’un autre côté, il nous faut étudier ce que nous leur proposons à manger. Nous viendrons avec un nouveau protocole. Le comité doit examiner quelle nourriture offrir aux personnes sinistrées ou s’il faut proposer des packed foods », fait-elle ressortir. La No 4 du gouvernement préside depuis lundi un comité sur la manière de gérer les réfugiés. Elle devait souligner qu’en période de crise, divers problèmes se posent, notamment au niveau de la nourriture distribuée par les organisations non gouvernementales (ONG). « Tout cela doit être revu pour que ce soit bien structuré », a-t-elle ajouté.

Drains devenus des poubelles

La ministre s’est aussi interrogée sur les centres de refuge. « Il nous faut venir avec des mesures bien définies », a-t-elle avancé. La situation des enfants et des bébés a également été évoquée par la ministre. « Lorsque des familles débarquent dans les centres de refuge, se posent des problèmes de couches, de laits infantiles et de biberons », a-t-elle déclaré. Elle a surtout insisté sur la qualité des repas qui seront distribués en période cyclonique. Elle soutient qu’il faudra soumettre très vite ces propositions.

Autre dossier abordé par la ministres, les drains qui sont à l’origine de certaines inondations. Fazila Jeewa-Daureawoo n’y va pas par quatre chemins. « Les drains sont devenus des poubelles. La population ne réalise pas que lorsque l’on jette des saletés dans les conduites principales cela provoque des accumulations d’eau », a-t-elle avancé. Toutefois, le problème des drains ne se résume pas aux seuls déchets. « Nous avons aussi des problèmes techniques. Certains drains ont été mal conçus. Il y a le problème des constructions illégales, faites de gauche à droite, sans concertation », a-t-elle ajouté.

Pour la ministre, la solution à ce problème résiderait en la création d’une Land Drainage Authority qui, elle l’espère, verra le jour bientôt. Cette autorité garantira une meilleure coordination entre la Road Development Authority (RDA), la National Development Unit (NDU) et les Collectivités locales. Cela permettra de mieux gérer l’entretien des drains. La No 4 du gouvernement plaide que les Collectivités locales exercent plus de surveillance sur les constructions entreprises par les particuliers. « Il faut mener des visites systématiques partout pour éviter les constructions illégales », dit-elle.

Concernant les bâtiments exposés aux risques d’incendie, elle se dit satisfaite des visites surprises qui sont actuellement menées par les autorités à travers le pays. « Cela aide énormément. Maintenant, tous les centres commerciaux sont sur le qui-vive », a-t-elle indiqué. La ministre a aussi annoncé la signature d’un protocole d’accord avec la CWA pour qu’elle intervienne rapidement en cas d’incendie. « Les centres équipés de bouches à incendie pourront de ce fait obtenir rapidement de l’eau de la CWA. » Évoquant les Building Land and Use Permits, la ministre a annoncé que d’ici deux mois, les applications pourront prochainement se faire en ligne.