29 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Nemesis

Nemesis

Sunday, 06 July 2014 07:32

La bombe à retardement

Il y a les discours politiques grandiloquents, mais il y a aussi les réalités économico-financières internationales qui nous réduisent à une portion congrue. La mise en œuvre de Basel III, depuis le 1er juillet, vient nous rappeler qu’au-delà d’une nécessaire gestion prudentielle des banques, le pays perd un peu de sa souveraineté en matière de politique monétaire. Et le pire est à venir si une bonne gouvernance n’est pas de mise.
Friday, 27 June 2014 09:56

A liberating program

Ivan Collendavelloo and Sheila Bunwaree, founder members of the ‘Muvman Liberater’, have on Tuesday 17 June on Radio Plus, elaborated on their electoral program. The positive reactions which followed from the auditors and web surfers speak volumes.
Thursday, 26 June 2014 12:33

Programme libérateur

Ivan Collendavelloo et Sheila Bunwaree, initiateurs du Muvman Liberater, ont élaboré, mardi sur Radio Plus, sur leur programme gouvernemental. Les réactions positives qui ont suivi de la part des auditeurs et des internautes en disent long.
Sunday, 22 June 2014 08:48

Programme libérateur

Ivan Collendavelloo et Sheila Bunwaree, initiateurs du Muvman Liberater, ont élaboré, mardi sur Radio Plus, sur leur programme gouvernemental. Les réactions positives qui ont suivi de la part des auditeurs et des internautes en disent long.
Friday, 20 June 2014 09:55

The Ambrose Street Syndrome

Mauritians are spoilt these days. Besides the World Cup championship game, they have the opportunity to follow a political drama which, like popular TV soaps, is not ending so soon.
Friday, 20 June 2014 13:13

Ambrose Street Syndrome

Les Mauriciens sont gâtés, ces jours-ci. À part la fête de la Coupe du Monde, ils ont la possibilité de suivre un feuilleton politique qui, à l’instar des séries « curry brûlé », n’est pas prêt de prendre fin.
Sunday, 15 June 2014 06:10

Ambrose Street Syndrome

Les Mauriciens sont gâtés, ces jours-ci. À part la fête de la Coupe du Monde, ils ont la possibilité de suivre un feuilleton politique qui, à l’instar des séries « curry brûlé », n’est pas prêt de prendre fin.
Friday, 13 June 2014 08:31

Not so fast!

There is no more a screen: the political show is on against the backdrop of continued wrestling and even blackmailing. Ramgoolam and Bérenger no longer hide their negotiations about their proposed alliance. On and off is another matter. Navin Ramgoolam and Paul Bérenger agree on the outlines of a common program, but not fully on one of its fundamental aspects, that of  ‘power sharing’.
Friday, 13 June 2014 12:06

Pas si vite !

Il n’y a plus de paravent, mais le théâtre politique sur fond de bras de fer, voire de chantage, continue. Ramgoolam et Bérenger ne se cachent plus pour parler de leur projet d’alliance. Elle est « off », selon le leader mauve. Du moins pour l’instant, car le désir d’aller ensemble aux prochaines législatives est toujours présent. Il est palpable ! Qui serait étonné si, dans quelques jours, l’alliance redevenait « on » ? D’autant qu’à les écouter, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger sont d’accord sur les grandes lignes d’un programme commun, mais pas tout à fait ou alors pas encore sur l’un de ses aspects fondamentaux : « le partage du pouvoir ».
Sunday, 08 June 2014 09:05

Pas si vite !

Il n’y a plus de paravent, mais le théâtre politique sur fond de bras de fer, voire de chantage, continue. Ramgoolam et Bérenger ne se cachent plus pour parler de leur projet d’alliance. Elle est « off », selon le leader mauve. Du moins pour l’instant, car le désir d’aller ensemble aux prochaines législatives est toujours présent. Il est palpable ! Qui serait étonné si, dans quelques jours, l’alliance redevenait « on » ? D’autant qu’à les écouter, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger sont d’accord sur les grandes lignes d’un programme commun, mais pas tout à fait ou alors pas encore sur l’un de ses aspects fondamentaux : « le partage du pouvoir ».