22 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 26 March 2012 10:00

Le DPP Boolell : « Les médias doivent obtenir des informations justes et fiables » Featured

Rate this item
(1 Vote)
Le DPP fait un plaidoyer en faveur de la liberté de la presse et insiste sur le soutien que lui accorde le judiciaire, à condition qu’elle agisse de manière responsable. C’est ce qu’a affirmé Me Satyajit Boolell lors de la conférence internationale sur les médias.
La liberté de la presse doit être sauvegardée tout comme l’indépendance de la justice,  préservée. C’est en substance le sens du discours du Directeur des Poursuites Publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, jeudi, lors de la confé­rence sur les médias qui s’est tenue à l’hôtel InterConti­nental, à Balaclava.

Dans son discours, lu par Johan Moutou-Leckning, assis­tante du Directeur des Poursuites Publiques, le DPP insiste sur ces deux éléments.

« Il est de notre devoir comme société de s’assurer que la capacité des médias d’obtenir des informations justes et fiables ne soit pas minée par des règles inutiles d’opacité ou de secret. » Il est tout aussi important que la presse puisse « protéger ses sources confidentielles ». Il s’agit là, pour Me Satyajit Boolell, « un des fondamen­taux de la liberté de la presse ».

Presse libre
Ceci dit, pour le DPP, alors que la presse doit être libre, il est tout aussi important qu’elle soit responsable. « Les journa­listes doivent agir de manière res­ponsable et s’assu­rer de la véracité de leurs faits avant d’émettre des opinions ou de faire des commentaires néga­tifs. Si la presse indépen­dante et libre veut agir tel un chien de garde public, elle doit s’as­su­rer que ses informations soient justes, fiables et ses com­mentaires, équitables et dans l’intérêt du public. »

Une presse libre « permet d’exposer des abus de la part des autorités lorsqu’ils en font et de rendre responsables les secteurs privés et publics ». Ce sera cependant à nos Cours de justice « de trancher sur l’illé­ga­lité ou non de ces abus ».

Citant les clauses 3 et 12 de la Constitution, Me Satyajit Boolell affirme que « la protec­tion qu’elles procurent aux médias est plus que suffisante pour leur permettre de jouer un rôle critique dans une société libre et démocratique ». S’appuyant sur plusieurs juge­ments rendus, le DPP souligne que « si l’éditeur montre qu’il a pris les précautions néces­saires, tel un journaliste res­ponsable, pour s’assurer que ce qui est publié est juste et bon pour être publié, il sera protégé ».

Pour Me Satyajit Boolell, « l’administration de la justice dépend d’une presse libre et indépendante et un judiciaire libre et indépendant.

Last modified on Monday, 26 March 2012 12:22
Patrick Hilbert

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus