Courses hippiques: deux projets d’hippodrome en compétition

Par Patrick Hilbert O commentaire
Le Champ-de-Mars n’accueillera-t-il plus les courses hippiques ? Les choses semblent évoluer dans cette direction, avec quelques compagnies travaillant sur deux projets d’hippodromes. Dans l’Ouest, il y a Médine et Automatic Systems Ltd, opératrice de Supertote et Superscore, qui planchent sur un projet qui devrait coûter Rs 1,5 milliard. Et dans le Nord, Terra Mauricia Ltd et United Investments Ltd se penchent activement sur la préparation de leur dossier. Et les deux sont au coude à coude. Il s’agit donc en outre de ne pas se laisser dépasser par son concurrent. Officiellement, le gouvernement n’a pas encore pris connaissance du projet du tandem Terra/United Investments Ltd. Par contre, le projet d’ASL et Médine est déjà à l’étude. L’hippodrome proposé fera partie de la Médine Smart City. Un terrain a déjà été identifié à Pierrefonds, avec vue sur la montagne des Trois-Mamelles et le littoral. Il s’étend sur 75 hectares et pourra accueillir 15 000 personnes. La piste sera de 1 600 mètres contre les 1 200 mètres du Champ-de-Mars. La Gambling Regulatory Authority, à travers le Board of Investment, est déjà en présence de leur proposition. Cependant, aucune décision n’a été prise. Il est question que le gouvernement soit aussi partie prenante. Pour ce qui est du projet de Terra Mauricia Ltd et United Investments Ltd, un terrain de 80 hectares a déjà été identifié à Pamplemousses. En octobre 2015, un « non-disclosure agreement » a été signé avec le Mauritius Turf Club pour une durée de six mois durant laquelle le Club s’engageait à ne pas entamer des discussions avec un autre promoteur. C’est le temps que le tandem a demandé pour compléter son étude de faisabilité. Le délai était fin avril. « Le projet n’a pas encore été présenté pour le moment, mais lorsqu’ils le feront, nous allons les écouter », affirme Benoît Halbwachs, General Manager du MTC. Médine et Automatic Systems Ltd n’ont, pour leur part, pas encore contacté le Club. Le projet d’hippodrome du Nord sera intégré dans le concept Smart City et incorporera un environnement de loisirs et de culture. Ici aussi, la possibilité que l’État soit approché pour être partie prenante du projet. Mais, un seul projet pourra aboutir. Et les deux camps se sont assuré du soutien de grands noms du monde hippique international et chacun a bien l’intention de remporter la mise. Si les deux projets sont encore au stade embryonnaire, un coup d’accélérateur sera donné d’ici peu des deux côtés.