D’autres responsabilités aux recteurs de Curepipe et du Sud 

Par Annick Daniella Rivet O commentaire

Les recteurs des collèges, qui se trouvent dans la région de Curepipe et du Sud, doivent dorénavant veiller à la régularité et la ponctualité des vigiles durant le week-end, les jours fériés et les situations exceptionnelles. Dans une correspondance, en date du 26 et 29 janvier dernier, adressée aux recteurs de la Zone 3, il est stipulé que le responsable du personnel qui travaille, doit envoyer un texto au chef d’établissement sur leur régularité et leur présence. Le vigile de nuit doit envoyer un texto au recteur pour l’informer du début et de la fin de son shift. Selon la lettre, cette mesure prend effet à partir du samedi 27 janvier 2018. 

Les recteurs ont aussi reçu une série de directives à suivre pour assurer la sécurité de l’établissement. Or, l’Union des recteurs et des assistants-recteurs des collèges d’état juge que cette directive n’a pas de sens. Son président, Soondress Sawmynaden considère que cette démarche est irrationnelle et n’a pas de sens. « L’Union estime que le directeur de cette zone a probablement agi seul sans informer le ministère de l’éducation. »

Il précise que ces directives ne peuvent être considérées puisque les recteurs ne travaillent pas le samedi et les jours fériés. Le président fait aussi ressortir que les vigiles n’utilisent pas leur téléphone comme un outil de travail et ne reçoivent aucune allocation pour son utilisation. Il souligne aussi qu’il attend une réponse favorable du ministère à sa demande en faveur de ces recteurs.