Défaite à la partielle : le MMM accuse l’abstention, Diolle et Bizlall

Par Ronnie Antoine O commentaire

Le Mouvement militant mauricien veut tirer des leçons de l’élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Une première déclaration de Paul Bérenger est attendue le jeudi 21 décembre.

Si le Mouvement militant mauricien (MMM) a perdu la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18), c’est la faute à l’abstention, à Tania Diolle et à Jack Bizlall. C’est l’analyse du Bureau politique (BP) du parti qui s’est réuni, le mardi 19 décembre, afin d’analyser les raisons de la défaite de leur candidate Nita Juddoo face à Arvin Boolell, du Parti travailliste (PTr).

La direction du MMM estime qu’une bonne partie des abstentionnistes est issue de la base des mauves. Tania Diolle, candidate du Mouvement patriotique (MP) et Jack Bizlall, du Muvman 1er-Mai, auraient aussi grignoté dans les votes que le MMM aurait normalement dû obtenir.

La question de leadership du MMM a également été évoquée, mais dans un contexte de fin d’année et de période festive, il ne devrait pas y avoir de changement radical dans l’immédiat. La formule « MMM seul, Paul Bérenger Premier ministre pendant cinq ans » aux prochaines élections générales ne devraient donc pas changer dans un proche avenir.

Il faudra néanmoins attendre ce jeudi 21 décembre pour la première déclaration officielle du leader du MMM. Le samedi 23 décembre, le comité central se réunira également pour passer en revue la performance du parti à la consultation populaire.