17 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

Saturday, 08 March 2014 10:30

Confluences 2014 : À livre ouvert

Written by
La 2e édition du Salon Confluences s’est ouverte jeudi au centre de conférences de Pailles. 126 exposants y participent pour vous transporter à bord du bateau-livre jusqu’à dimanche.
La Cour intermédiaire a émis de sérieuses critiques envers la police suite à l’arrêt des procédures contre l’avocat Joy Beeharry dans l’affaire Mauritius Duty-Free Paradise. Le chef inspecteur Ghoora a même été accusé d’avoir essayé de dissimuler la vérité.
Le Dr D. Y. Patil Medical College et son directeur Dayanan Bappoo contre-attaquent. Ils ont fait servir une mise en demeure aux Drs Sajay Alias et Harris Joy Verghese et réclament à chacun des dommages de Rs 25 M. Cela fait suite à la mise en demeure servie par les deux médecins indiens.
L’insuffisance rénale est une maladie assez répandue chez nous. Ils sont un millier de malades qui sont sous dialyse alors que 9 000 autres ne suivent aucun traitement.
Aucune arrestation n’est intervenue après le meurtre de Mantee Murchoyea. Les enquêteurs étudient toutes les pistes afin de résoudre ce mystère. Vengeance familiale ? Règlement de comptes ? Sorcellerie ou erreur sur la personne ? Il y aurait en effet deux Mantee Murchoyea. Les policiers sont sur la brèche.
Un rapport de la Wastewater Management Authority (WMA) produit en 2011 faisait mention de plusieurs drains endommagés lors des travaux pour l’aménagement du boulevard périphérique à Pailles.
Le cas de la Ring Road ne peut être traité en isolation. Toutes les routes principales construites ces 10 dernières années doivent être soumises à un audit technique indépendant par une équipe étrangère qui n’a aucun lien avec les constructeurs. C’est ce que réclame un groupe d’ingénieurs de génie civil lors d’un entretien avec Le Défi Plus, vendredi après-midi.
La polémique entourant toute l’affaire D.Y. Patil College enfle. De nouveaux éléments ont apparu dans ce dossier qui prouvent que ces deux médecins indiens ne sont pas les seuls à avoir exercé à l’hôpital Jawaharlal Nehru sans l’aval du Medical Council.
Saturday, 01 March 2014 11:05

L’Icac s’intéresse au cas de deux autres médecins Featured

Written by
Alors que la proposition de deux médecins indiens est à l’étude par la Commission anticorruption, les limiers s’intéressent maintenant au cas de deux autres médecins de Curepipe qui ont engagé des poursuites contre le Medical Council. Ces derniers ont logé une plainte, le 24 janvier dernier, affirmant qu’ils sont «pénalisés» par le temps que met l’ordre des médecins à les enregistrer comme spécialistes.
Jane Ragoo, secrétaire de la Confédération des travailleurs du secteur privé (Ctsp), réclame « une harmonisation des conditions de service » dans le secteur privé. « Étant signataire de la Convention 100 du Bureau international du travail, l’État mauricien ne peut laisser perdurer une discrimination si criarde dans le monde du travail », dit-elle.
Le collectif Rezistans ek Alternativ demande à ce que le Président de la République mette sur pied une commission d'enquête sur l'affaire du D.Y. Patil Medical College. Annonce qu'ils ont faite au cours d'une conférence de presse, vendredi. Le collectif se chargera dorénavant des procédures légales au nom des deux médecins indiens dénonciateurs.
Le ministre de l'Enseignement supérieur, Rajesh Jeetah, s'est dédouané de toutes les controverses qui secouent actuellement le secteur. La faute revient à deux de ses prédécesseurs, dont Steven Obeegadoo et Dharam Gokhool.
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+