20 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Saturday, 15 December 2012 12:03

Nandanee Soornack : « Comme tout partisan, j’aime mon leader » Featured

Rate this item
(5 votes)
Elle est entrée dans une vive colère. Habillée d’un haut rouge, les ongles vernis de même couleur, idem pour sa montre et son bracelet, la présence de Nandanee Soornack est loin d’être passée inaperçue à la Dr Maurice Curé SSS, à Vacoas, lundi, jour du dépouillement des votes.
Elle n’a pu garder son sang-froid après s’être fait photographié à son insu. Non pas par un photographe de presse, mais par un agent du camp MSM-MMM. Ce geste ‘Madame Nandanee’, 43 ans, une inconditionnelle du Parti travailliste, ne l’a guère apprécié.

Elle a tenu à le dire haut et fort à l’adresse de  Yogida Sawmynaden, ancien CEO de Mauritius Duty-Free Paradise. Après que le MSM eut quitté le gouvernement, cet homme  qui est au centre de la polémique autour de la photo de ‘Madame Nandanee’ avait démissionné de son poste.

Lundi 10 décembre. A l’heure du dépouillement des bulletins de vote dans l’arrondissement No 4 de Vacoas/Phoenix,  un incident éclate dans l’enceinte du collège Dr Maurice Curé. Nandanee Soornack, qui se dit un agent officiel de l’alliance PTr-PMSD, découvre qu’un individu - qui joue au paparazzi - s’affaire à immortaliser ses faits et gestes sur son téléphone cellulaire. Ne perdant pas une seconde, Madame Nandanee tente d’aborder l’individu avec gentilesse.

“Je lui ai dit, monsieur s’il vous plaît… mais l’individu a pris la fuite dans le couloir. Il a fait la sourde oreille, puis quand j’ai réussi à lui parler, il s’est excusé. C’est par le biais des agents orange-mauve qu’il m’a informée qu’il allait effacer les clichés”, relate la plaignante au Défi Plus.

Au même moment, le téléphone cellulaire de l’agent orange-mauve est confisqué. Effectivement, des clichés de ‘Madame Nandanee’ y figuraient toujours.

Ce que la dame peine à comprendre, c’est pourquoi ce ‘paparazzi’ s’intéresse-t-il à elle. “ Ce jour-là, j’avais des tâches très importantes à effectuer. Je ne comprends pas pourquoi il voulait tant prendre des clichés de moi. Il a dû me suivre discrètement. Quelle est sa motivation? D’autant plus qu’il n’est pas journaliste ! ”, s’insurge la dame. Se présentant comme une ‘Die Hard du Parti travailliste’, depuis 13 ans, elle dit être très active dans la circonscription, La Caverne/Phoenix (No 15).

L’agent orange-mauve sera évacué dans une salle de classe, avant d’être mené au poste de police de Vacoas. Il est vite rejoint par l’avocat Me Robin Appayah. Yogida Sawmynaden apprend alors que Madame Nandanee  a porté plainte contre lui pour l’avoir photographiée sans sa permission.  

Face à cette accusation, Yogida Sawmynaden fait valoir son droit au silence. “Je m’expliquerai en Cour”. Il a également refusé tout commentaire au Défi Plus.  

Avant de quitter le poste de Vacoas, lundi, craignant pour sa sécurité, il a consigné à son tour une déposition contre Nandanee Soornack pour “menaces sur sa personne”.

Mardi, Yogida Sawmynaden a été conduit dans les locaux de l’IT Unit de la police.  Ses deux cellulaires  sont passés au crible. Les experts découvrent quatre clichés, dont l’un montre la plaignante.

Après avoir sauvegardé ces images dans le dossier à charge, les officiers les ont effacés du cellulaire de Yogida Sawmynaden. L’incident n’étant pas une ‘arrestable offence’,  l’homme a été autorisé à rentrer chez lui à Curepipe. Il n’était pas au bout de ses peines.

Mercredi, des officiers du Central Criminal Investigation Department, muni d’un mandate, débarquent chez lui pour une perquisition. Yogida Sawmynaden   est conduit aux Casernes centrales. Des données de ces cellulaires seront sauvegardées, et les appareils mis sous scellés.

Madame Nandanee reconnaît avoir menacé le paparazzi. “Mone menace li, mone dire li mo pou donne li ène claque à cause li pas gagne droit tire mo foto. Ki faire éna zis mo foto et pas lezot agents zot photo lor so téléphone ?”, fulmine-t-elle. Et d’ajouter : “ Nous conne très bien bane dimoune ki un peu maniaque. J’assume la responsabilité de mes actes et mes propos. Si li capave dementi, li dementi”, plaide-t-elle.

Interrogée sur ses relations avec le PTr et le Premier ministre Navin Ramgoolam, Madame Nandanee répond catégorique : “Mo ène Die Hard Labour, mo éne travailleur social, mo content mo parti. Tout dimoune content le leader, meme si li ti pou Arvin Boolell ou Vasant Bunwaree”.



Last modified on Saturday, 15 December 2012 10:10
Irshaad Olitte

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+