24 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 26 January 2013 12:03

Financement – Combien ont gagné les partis politiques Featured

Rate this item
(3 votes)
Si en 2010, année des législatives, les grosses pointures du secteur privé ont participé au financement des partis politiques, avec des cachets de plusieurs millions – à l'instar des Rs 6 millions offertes par Ireland Blyth Limited (IBL) ou les Rs 5,8 millions par Rogers –, 2011 et 2012 ont été des années creuses pour les partis politiques.
IBL et Rogers n'ont pas déboursé des sommes astronomiques ces deux dernières années pour soutenir les partis politiques. Certaines institutions bancaires ont perpétué, quant à elles, leur politique de ne pas faire de don. D'autres ont adopté cette tendance en 2012, comme les entreprises appartenant au groupe GML Ltée, en l'occurrence IBL, qui n'a rien décaissé en 2012, contre Rs 110 000 en 2011. Notons aussi la non-participation au financement des partis politiques, des entreprises comme Phoenix Beverages Limited (PBL), ou United Basalt Products (UBP), ces deux dernières années.

D'autres ont choisi de revoir à la baisse leurs contributions. ENL Limited a dépensé Rs 4,6 millions en 2010, mais Rs 100 000 en 2011, à travers ses filiales, et Rs 850 000 en 2012. Cette dernière somme a été adressée à deux récipiendaires. Alteo, fusion de Deep River Beau Champ, du groupe CIEL de la famille Dalais, et Flacq United Estates Limited (FUEL), de GML de la famille Lagesse, a offert Rs 227 000 durant l'année financière 2012. Ciel Textile a offert une enveloppe financière de Rs 283 000 en 2012 et Rs 67 000 en 2011. Sa sœur, Ciel Investment a, elle, donné Rs 67 000 en 2012 et Rs 925 000 en 2011.

L'entreprise qui a offert plus de Rs 1 million en 2012 est la promotrice du jeu du Loto et également engagée dans le secteur de la construction, Gamma-Civic. Le groupe a fait un don de Rs 1,5 million en 2012 et Rs 1,9 million en 2011.

Le groupe Terra, qui n'a pas encore publié son rapport annuel, le compte de la compagnie se clôturant au 31 décembre 2012, a déboursé Rs 3,5 millions en 2010, mais n'a pas cédé aux sirènes des partis politiques en 2011. Rogers, groupe qui est passé sous le contrôle des Espitalier-Noël, après sa restructuration, a offert Rs 100 000 en 2011 et Rs 300 000 en 2012.

Avec la tenue des municipales en décembre 2012, soit après la fermeture des bilans financiers pour la plupart des entreprises du privé (30 juin), les dons faits durant cette période seront publiés sans doute dans le rapport annuel 2013.

Il faut d’ailleurs faire ressortir que les chiffres publiés plus haut sont des chiffres officiels, alors que certaines compagnies s’arrangent à financer des partis politiques, notamment, on se souvient du cas d’Air Mauritius qui avait fait des financements politiques à travers une caisse noire.

Échantillonnage des entreprises ayant participé au financement des partis politiques
Entreprises                         2012              2011
Ciel Textile                    Rs 283 000       Rs 67 000
Ciel Investment               Rs 67 000      Rs 925 000
ENL Limited                  Rs 850 000      Rs 200 000
Alteo                           Rs 227 000                    -
Gamma-Civic                   Rs 1,5 M      Rs 1,9 M
Rogers                        Rs 300 000      Rs 100 000
IBL                                      0           Rs 110 000



Last modified on Saturday, 26 January 2013 10:44
Kervin Victor

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles