25 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Saturday, 16 February 2013 08:00

Affaire Boskalis – Accusations formelles contre Chady et Maunthrooa Featured

Rate this item
(0 votes)
Siddick Chady et Prakash Maunthrooa Siddick Chady et Prakash Maunthrooa
C’est décidé. Mohummud Siddick Chady, ancien président de la Mauritius Ports Authority (MPA), le consultant, Ramprakash Maunthrooa, Boskalis International bv et Baggermaatschappij Boskalis bv sont formellement poursuivis devant la Cour intermédiaire.
Mohummud Siddick Chady, âgé de 60 ans, fait l’objet de six chefs d’accusation de « public official using his office for gratification ». Il est poursuivi en violation de l’article 7 (1) de la Prevention of Corruption Act (PoCA). Alors que Ramprakash Maunthrooa, âgé lui de 57 ans, répond de trois charges de complicité (aiding and abetting the author of a crime). Leur procès sera appelé le 26 février 2013.

Dans un autre procès, Boskalis International bv et Baggermaatschappij Boskalis bv, représentées par Jan Cornelis HAAK, font l’objet de six chefs d’accusation de « bribery for procuring contracts ». La première compagnie citée est également poursuivie sous deux accusations d’entente délictueuse. Le procès sera appelé le 25 février.

Que reproche le DPP à l’ancien président de la MPA ? Selon les six actes d’accusation, les délits ont été commis entre le 1er août 2006 et le 12 avril 2007 à Ciné City, à Port-Louis, à Pailles, à Quatre-Bornes et au Cinéma Ritz, Curepipe. Il aurait effectué des paiements sous forme de « pots-de-vin » à plusieurs compagnies étrangères. Cela après que Boskalis International bv ait obtenu un contrat par la MPA pour des travaux de dragage.

Ramprakash Maunthrooa, quant à lui, est accusé d’avoir, en 2006, fait un arrangement pour une « réunion privée » avec Mohummud Siddick Chady, alors président de la MPA, et Pieter Boer, un représentant de Boskalis International bv, pour obtenir le contrat des travaux de dragage.

Aussi, Ramprakash Maunthrooa aurait « demandé », en deux occasions, à Boskalis International bv de « remettre » un pot-de-vin totalisant Usd 85 000 à Mohummud Siddick Chady.

Boskalis International bv et Baggermaatschappij Boskalis bv sont reprochées d’avoir « offert » un pot-de-vin de Usd 30 000 et 55 750 euros à Mohummud Siddick Chady pour utiliser son influence pour que Boskalis International bv obtienne le contrat des travaux de dragage. Les délits ont été commis entre le 10 août 2006 et le 4 avril 2007 aux Pays-Bas.

L’affaire est partie suite à la parution d’un fac-similé dans la presse. Le document faisait état d’une demande de confirmation d’un versement d’argent à « Mr Chady ». L’Icac s’est saisie de l’affaire. L’enquête a donné suite à l’inculpation de quatre suspects. Le dossier a été confié à la police pour enquêter sur des délits autres que la corruption.



Last modified on Saturday, 16 February 2013 08:19
Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+