20 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Friday, 23 March 2012 12:00

« Stop Order » : la discothèque Shotz verbalisée Featured

Rate this item
(2 votes)
La discothèque Shotz est surveillée de près par la police de l’environnement. En début d’année, la discothèque, située sur la route côtière de Flic-en-Flac, a eu un « Stop Order » pour mettre fin à ses activités étant donné qu’elle n’a pas un « Preliminary Environmental Report » (PER).
Normalement, toutes les boîtes de nuit qui opèrent doivent impérativement être détenteurs de ce rapport. Mais, lors d’une descente des officiers du ministère de tutelle, il s’avère que la discothèque Shotz, dont la propriétaire est Lise Coindreau, n’avait pas ce PER. Nombre d’habitants de cette région ont logé des plaintes pour pollution sonore concernant cette boîte de nuit.

Samedi, vers 1 heure du matin, la police de l’environ­ne­ment a eu des informations selon lesquelles le pub Shotz fonctionnait toujours et la musique dépassait le niveau de décibels autorisé. Une équipe de la police de l’unité précitée a débarqué à Flic-en-Flac pour vérifier ce qui se passait dans cette boîte de nuit qui, d’après les instructions du ministère, devait stopper ses activités bruyantes.

Sur les lieux, les officiers de la police de l’environne­ment devaient effectivement constater que la boîte de nuit opérait toujours. Ils ont alors verbalisé un respon­sable pour « failing to comply with a stop order ». Une déclaration a également été consignée au poste de police de Flic-en-Flac aux petites heures de dimanche.

Contactée par téléphone, Lise Coindreau dit ne rien savoir de cette histoire : « Je ne suis au courant de rien en ce qui concerne cette affaire de contravention. Je ne peux pour le moment rien vous infirmer, ni vous confirmer, tout ce que je peux vous dire c’est que le bar du Shotz opère toujours ».




Last modified on Friday, 23 March 2012 11:03
Abhi Ramsahye

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles

Google+