21 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Le Defi Plus

Le Defi Plus

Un Curepipien traîne l’État en justice. Il lui réclame des dommages de Rs 500 000. La raison évoquée : des préposés de l’État n’ont pas fait le nécessaire pour lever une interdiction de voyager qui pesait contre lui depuis 1999.
Une habitante de Rose-Hill a enclenché des poursuites civiles contre la Mauritius Society For The Prevention of Cruelty to Animals (MSPCA) devant la Cour suprême. Elle lui réclame Rs 3 223 890 pour non-paiement des arrérages de sa pension.
Durant sa carrière, il a procédé à plusieurs arrestations. Aujourd’hui, les rôles sont inversés, l’inspecteur Rajesh Moorghen a été arrêté, vendredi. La police l’accuse de complot.
Faire entrer à l’île Maurice une tablette tactile ou un smartphone bas de gamme qui ne répond pas aux critères internationaux n’est théoriquement plus possible. Le nouveau règlement de l’ICTA est cependant mal perçu par les consommateurs et les professionnels.
La grippe saisonnière, la fièvre dengue et la gastro-entérite sont des maladies qui suscitent actuellement l'attention des professionnels de la santé à Maurice. Le public est avisé de prendre les précautions nécessaires.
Une jeune malgache atteinte de ‘super obésité morbide’ posant un danger mortel à sa santé a été traitée avec succès à l’hôpital Apollo Bramwell.
Dans une lettre adressée au ministère de la Santé, l’Association des consommateurs de l’île Maurice (ACIM) tire la sonnette d’alarme sur les risques d’infections, d’allergies et de cancers liés à certaines encres utilisées pour les tatouages.
Les divergences au sein de la Nursing Association continuent à faire couler beaucoup d’encre. Une plainte a été déposée à l’Independent Commission against Corruption (Icac) contre l’ancien président de la Nursing Association, Bagooaduth Kallooa, par rapport à la gestion des fonds reçus de la SADC. C’est ce qui ressort d’une conférence de presse, tenue vendredi, par Ram Nowzadick, l’ancien secrétaire de ce syndicat.
« Elle a été assassinée d’une manière violente, brutale et sauvage… » C’est en ces termes que le juge Benjamin Marie-Joseph a qualifié le meurtre de Marie-Ange Miliazar. Cette femme était âgée de 42 ans et enceinte de huit mois en novembre 2009. Ses meurtriers ont chacun écopé d’une peine de 40 ans de servitude pénale.
« 2014 va être une meilleure année pour les entreprises. On a tous les moyens de le faire », affirme Vincent de Labauve d’Arifat.
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+