25 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

Saturday, 05 January 2013 15:00

Les défis de l’économie mauricienne en 2013 Featured

Written by
2013 sera une année de plusieurs défis pour une économie mauricienne qui continuera à subir les aléas de la crise de l’euro.
98 % des fonctionnaires reprendront le service cette semaine, estime Rashid Imrith. Pour le président de la Government General Services Union, les réalisations des fonctionnaires ne sont pas assez connues. D’où son insistance pour qu’en 2013, les employés de l’État obtiennent la reconnaissance qui leur est due.
Saturday, 05 January 2013 12:00

Effets post-Dumilé – Légumes : les prix flambent Featured

Written by
25 % des légumes à travers l’île ont été détruits en raison des fortes pluies qui ont touché le pays ces derniers jours, indiquent les planteurs. Conséquence : la pomme d’amour, le piment, les brèdes, les herbes fines coûtent plus cher au marché. Certains légumes se feront même rares sur les étaux des maraîchers.
Comment se porteront les différents secteurs économiques du pays en 2013 ? Nous avons posé la question aux principaux concernés. Gros plan sur leurs prévisions.
Il ne faut pas miser sur une reprise de l’Europe de sitôt, estime Eric Ng, directeur du cabinet PluriConseil. D’où la nécessité pour les opérateurs de continuer à diversifier nos marchés. L’économiste revient sur l’année 2012 et livre ses prévisions pour 2013.
Mauritius Telecom, qui faisait l’objet d’une enquête de la part de la Commission de la concurrence (CCM) sur ses offres Internet et son bouquet MyT, s’est engagée auprès de la Commission à offrir ce dernier comme un produit séparé et ainsi se conformer à la Competition Act.
Promotion, animation, activités populaires. Les centres commerciaux affûtent leurs armes en cette période festive. Leur objectif : faire le plein de visiteurs.
Avec le thermomètre qui affiche ces jours-ci 32 degrés dans certaines régions de l’île, les ventes de glaces en bac, en bâtonnets ou en cônes s’envolent. Les producteurs de crèmes glacées et autres sorbets ont d’ailleurs déjà augmenté leur production.
Les Mauriciens voyagent tout autant qu’avant malgré la crise. De nouveaux pays s’ajoutent cette année à leur liste de destinations préférées. Autre tendance : les familles et les jeunes font appel aux agences de voyages pour l’organisation des vacances où se mêlent sports extrêmes et autres activités qui font monter l’adrénaline.
Les Mauriciens sont plus friands de chocolat cette année. La hausse des ventes dans les grandes surfaces et l’accroissement du volume d’importation sont autant d’indications que ces douceurs sont en forte demande.
Le marché de la peinture ne s’est jamais aussi bien porté même si le prix de ce produit a pris l’ascenseur cette année. Car morosité économique ou pas, les Mauriciens ne se dérogent pas à la tradition de donner un coup de neuf à leur intérieur. D’ailleurs, cette année, environ 12 millions de litres de peinture ont été produites localement.
Samoussa, hakien, rouleau de printemps… Les snacks se vendent comme des petits pains en cette période de fin d’année. Même les hôtels y sont preneurs pour le bonheur des petits entrepreneurs.
Economie

Economie Popular Articles

Google+