07 March 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

La vie est chère ! Ces quatre mots résonnent comme un leitmotiv pour de nombreux Mauriciens dont le pouvoir d’achat reste le sujet de préoccupation.
Ils ont créé leur business, se sont constitués une clientèle fidèle et jonglent avec facilité avec leurs recettes et leurs dépenses. Ils font tout eux-mêmes de A à Z sans aucune assistance ou l’aide d’un employé. Sarozia Oozeerally et Selven Singaravaloo font partie de ces quelque 52 000 entrepreneurs autonomes à Maurice.
Avec la conjoncture économique difficile marquée par une baisse de confiance et une perte de compétitivité, les chefs d’entreprise sont confrontés chaque jour à des situations de tension et d’anxiété. Comment font-ils pour décompresser ? Six patrons nous révèlent leurs astuces.
La fièvre Ebola continue à sévir dans plusieurs pays africains et a pris à ce jour plus de 1 000 vies humaines. Une situation que suivent de près les compagnies mauriciennes basées en Afrique et celles qui font affaire avec le continent.
L’innovation serait-elle la clé du succès d’une petite et moyenne entreprise ? L’exemple des entrepreneurs Maya Sewnath, Mounesh Mareachealee et Rekkha Cowaloosur semble bien le prouver.
Saturday, 09 August 2014 12:00

La BAI obtient le ‘Brand Revitalization Award’ Featured

Written by
Quelques mois après avoir obtenu le prix de ‘Best Life Insurance Provider Mauritius 2014’ de l’International Finance Magazine (IFM), la BAI Co (Mtius) Ltd vient d'être décernée le ‘Brand Revitalization Award’ aux Global Brand Excellence Awards 2014 à Singapour.
Fabriquée localement ou importée, la pizza surgelée est prisée par les consommateurs. Et cela se ressent sur les ventes qui ont augmenté d’environ 60 % ces dernières années.
La Mauritius Export Association (MEXA) tire la sonnette d’alarme. Maurice pourrait être exclu de la liste des bénéficiaires de l’African Growth and Opportunity Act. Ce qui serait une catastrophe, selon les opérateurs.
Sans un taux d’investissement élevé et sans une politique favorisant le recours à la main-d’œuvre étrangère, l’économie mauricienne ne sera pas en mesure de réaliser une solide croissance, préconise le FMI.
Holcim Mauritius pourrait devenir un partenariat public privé (PPP) et la State Trading Corporation (STC) pourrait refaire son entrée dans le marché du ciment par la même occasion.
La direction de la Stock Exchange of Mauritius (SEM) a décidé de suspendre le titre immobilier Le Meritt Holdings sur le marché officiel.
La roupie est stable, selon certains observateurs. D’autres sont d’avis que la monnaie locale est surévaluée. Qu’en est-il au juste ? Faut-il intervenir sur le taux de change ? Quels sont les risques d’une dépréciation de la roupie ? Le point !