04 August 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

On connaît la publicité dans les journaux, sur les billboards, sur Internet ou encore plaquée sur les autobus. Depuis peu, la publicité circule aussi à vélo. Ce concept de message publicitaire itinérant a déjà trouvé des adeptes.
La polyvalence gagne du terrain dans le monde du travail. Si pour le patronat, ce concept est avantageux à la fois aux employés et aux entreprises, le syndicat évoque les effets néfastes de la polyvalence.
Hausse des coûts de production, pénurie de main-d’œuvre, changement climatique. Face à ces défis, certains planteurs ont décidé d’innover en produisant des légumes qu’on ne retrouve pas habituellement dans les champs mauriciens. Le point avec trois planteurs.
Saturday, 21 February 2015 12:04

Loi de finances : Ce que les opérateurs attendent du Budget 2015 Featured

Written by
Tourisme : Améliorer la connectivité aérienne
Les propositions budgétaires de l'Association des hôteliers et des restaurateurs de l’île Maurice (AHRIM), sont articulées autour de trois grandes lignes d’action : booster la demande et les arrivées touristiques, améliorer la connectivité aérienne en rendant le billet d’avion plus compétitif et renforcer le marketing de la destination.
Le Budget 2015 sera présenté le 23 mars. Un exercice qui est très attendu par les opérateurs. Certains secteurs ont déjà soumis leurs mémoires alors que d’autres sont en train de les peaufiner avant d’en remettre une copie au ministère des Finances. En attendant la présentation du Budget, gros plan sur les attentes sectorielles.
Après la proclamation des résultats du HSC, l’heure est maintenant à la chasse des banques  pour financer les études supérieures. Combien accordent-elles ? À quel taux d’intérêt ? Quelles sont les garanties qu’il faut fournir ? Suivez le guide d’indication sur les prêts d’études qu’offrent nos institutions bancaires.
La situation économique difficile et l’émergence de plusieurs institutions tertiaires dans l’île ont fait reculer le nombre de Mauriciens qui vont étudier à l’étranger, observe Franky Chitson, pour le directeur de l’Overseas Education Centre (OVEC). Toutefois, poursuit-il, pour certains parents, les études à l’étranger restent un ‘must’.
Waheda, Sarada et Mega avaient déjà un métier, mais ils ont décidé de voler de leurs propres ailes. Qu’est-ce qui les ont poussés à vouloir monter leurs entreprises ? D’où puisent-ils leur dynamisme ? Rencontre avec trois entrepreneurs fraîchement émoulus dans un contexte où le gouvernement souhaite bâtir une nation d’entrepreneurs.
Avec l’euro qui dégringole, le dollar qui s’envole et la livre sterling qui reprend des forces, certains parents dont les enfants font des études à l’étranger y trouvent leur compte, alors que d’autres doivent faire provision pour des sommes additionnelles à envoyer à leurs progénitures. Comment l’évolution de devises impacte-t-elle sur leur budget ? Confidences de trois parents. 
En cette fin de janvier, avec le paiement de la compensation salariale uniforme de Rs 600, les salariés ont la mine réjouie. Si certains prévoient de dépenser cette somme dans l’achat d’aliments, d’autres envisagent de payer les leçons particulières de leurs enfants. Témoignages.
Entre août et décembre 2014, le prix du diesel a connu trois baisses pour s’élever aujourd’hui à Rs 37,80. À quand, alors, une révision des tarifs d’autobus, clament les associations des consommateurs.
Que les ménagères s’arment de courage ! Sur les étals du marché central, les ardoises affichent toujours des prix hauts. Un « coup de chaud » qui durera encore quelques semaines. En attendant, coup d’œil sur les prix de certains légumes pratiqués actuellement !
Podcasts