29 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 05 January 2013 12:00

Effets post-Dumilé – Légumes : les prix flambent Featured

Rate this item
(0 votes)
L’augmentation des prix varie de 15 à 30 % L’augmentation des prix varie de 15 à 30 %
25 % des légumes à travers l’île ont été détruits en raison des fortes pluies qui ont touché le pays ces derniers jours, indiquent les planteurs. Conséquence : la pomme d’amour, le piment, les brèdes, les herbes fines coûtent plus cher au marché. Certains légumes se feront même rares sur les étaux des maraîchers.
Il est 5 h 50 en ce jeudi matin. Un pardessus sur le dos, les bottes aux pieds, Gassen Modelly, président de la Southern Planters Association, observe d’un œil soucieux son champ de légumes à Surinam. Son constat est sans équivoque. « Les pluies abondantes dans cette partie de l’île ont affecté des légumes fragiles tels que la pomme d’amour, les brèdes, le piment… », soutient-il.

D’autres légumes à travers l’île ont souffert de la pluie : l’aubergine, le giraumon, la calebasse, la pipangaille, la patole, les salades et autres fines herbes. « Les pâtissons, les haricots ou encore les courgettes se feront également plus rares sur le marché. Les carottes risquent d’être aussi abîmées si la terre a imbibé trop d’eau », prévient Mukesh Jooty, planteur de légumes à Vacoas.

« Dans l’ensemble du pays, on note qu’environ 25 % des légumes ont été abîmés par les pluies apportées par le cyclone Dumilé », renchérit Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters Association. « Il faut donc s’attendre à ce que les prix des légumes prennent l’ascenseur dans les jours qui viennent », pronostique Gassen Modelly.

Mais, certains maraîchers ont d’ores et déjà revu leur prix à la hausse. Une augmentation qui varie entre 15 % et 30 %. À titre d’information, la pomme d’amour est passée subitement de Rs 25 le demi-kilo à Rs 40- Rs 45 le demi-kilo. Le mangoze est en vente à Rs 30 le demi-kilo contre Rs 15 le demi-kilo encore tout récemment (voir tableau plus loin).

Comme la tendance est à la flambée, certains marchands haussent leur prix histoire de se faire plus d’argent. C’est du moins l’explication donnée par Kreepalloo Sunghoon. « Il y en a qui vendent des légumes provenant des stocks achetés à meilleur marché bien avant que le cyclone Dumilé n’influence notre climat. Comme les prix de la majorité des légumes ne sont pas contrôlés, ils ont le champ libre de pratiquer les prix qu’ils veulent », décrie notre interlocuteur.

Les ménagères devront donc prendre leur mal en patience et prévoir pour encore quelque temps des sous supplémentaires quand elles feront leur marché. Et pour cause, les prix devront retourner à la normale que quand les prochains légumes que planteront les agriculteurs seront récoltés. Ce ne sera pas avant 15 jours pour les brèdes ou encore 25 jours pour d’autres légumes. Il ne fait aucun doute que 2013 commence mal pour les ménagères !
 
Pluies bénéfiques pour les planteurs du Nord
La sécheresse a laissé place à la pluie et Kreepalloo Sunghoon s’en réjouit. « Les pluies ont été bénéfiques dans le Nord du pays qui souffrait ces derniers temps du manque d’eau. Ces pluies sont les bienvenues. Comme elles ne sont pas des grosses averses diluviennes, nos plantations n’ont pas été affectées », renchérit Iran Ramjane, planteur de légumes à Triolet.

Pour Kreepalloo Sunghoon, cette situation devrait motiver certains planteurs dans le Nord à relancer une bonne partie de leur plantation prévue depuis novembre/décembre, mais qu’ils avaient repoussé en raison de la sécheresse. Toutefois, ces légumes ne seront sur le marché qu’à partir du mois de mars. À préciser aussi que les planteurs du plateau central et dans le sud du pays n’accueille pas à bras ouverts les fortes pluies de ces derniers jours car elles ont endommagé certains des légumes qu’ils avaient plantés.

Évolution des prix des légumes
                                       Au début de la                   Aujourd’hui
                                       semaine écoulée
    
Pomme d’amour            Rs 25 le demi-kilo               Rs 40 le demi-kilo
Piment                          Rs 40-Rs 50 le demi-kilo     Rs 60 le demi-kilo
Laitue                           Rs 15-Rs 20 la pièce           Rs 25- Rs 30 la pièce
Haricot vert                   Rs 30-Rs 35 le demi-kilo     Rs 40 le demi-kilo
Brède                           Deux paquets à Rs 15         Deux paquets à Rs 25
Cotomili et autres           Rs 10 le sachet                  Le même prix, mais le sachet est
herbes fines      
                                                                            devenu plus petit
Pâtisson                        Rs 25 la pièce                     Rs 30 la pièce
Giraumon                      Rs 10 le demi-kilo                Le prix restera stable
Bringelle                        Rs 10 le demi-kilo               Rs 12 le demi-kilo. Le prix est appelé
                                                                             à grimper davantage.
Calebasse                      Rs 15-Rs 20 la pièce            Rs 25-Rs 30 dans les jours à venir
       



Christina Vilbrin

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Economie Popular Articles