23 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Pour 77% d’analystes, une réforme électorale n’aura aucun effet sur la gouvernance économique du pays, mais entraînera un coût insoutenable pour les contribuables.
Published in Economie
Pour la plupart des analystes, une meilleure croissance de notre économie exige une plus grande liberté économique, une véritable culture du travail et une formation appropriée.
Published in Economie
Même si nos analystes ne s’attendent pas à des élections générales anticipées, ils ne constatent qu’une légère confiance parmi les opérateurs et s’interrogent sur la marge d’action du ministre des Finances en 2014.
Published in Economie
2013 n’aura pas été une mauvaise année pour notre économie, estiment la majorité des analystes, mais ils s’inquiètent du niveau de croissance économique et du manque de dynamisme du secteur privé.
Published in Economie
Mal à l’aise ou indifférents devant le départ forcé d’Ali Mansoor, les analystes pensent que le Budget de 2014 sera de la même consistance que les deux précédents.
Published in Economie
Devançant le titre Mauritius Commercial Bank pour la première fois, le titre State Bank of Mauritius a le plus fort potentiel de valorisation boursière d’ici à mars 2014, selon un analyste sur trois.
Published in Economie
Les fonds d’investissement collectifs délogent le marché immobilier de la première place du classement des placements préférés des analystes. Dans la même foulée, ces derniers entrevoient une tendance à l’appréciation du dollar.
Published in Economie
Pour la grande majorité des analystes, la décision du Monetary Policy Committee (MPC) n’aura pas d’impact positif sur la croissance ni ne relancera l’investissement privé, mais elle fera baisser l’épargne nationale.
Published in Economie
Pour la majorité des analystes, les recommandations salariales du Pay Research Bureau auront peu d’impact positif sur la croissance économique en 2013, alors que le taux d’inflation annuel se limitera à 4,5%.
Published in Economie
Alors que le pessimisme grandit parmi nos analystes, inquiets de la baisse de la croissance et de la hausse du chômage, 43% se disent en faveur de la politique de « Nominal GDP targeting ».
Published in Economie
Page 1 of 2
Economie

Economie Popular Articles

Google+