22 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
25 % des légumes à travers l’île ont été détruits en raison des fortes pluies qui ont touché le pays ces derniers jours, indiquent les planteurs. Conséquence : la pomme d’amour, le piment, les brèdes, les herbes fines coûtent plus cher au marché. Certains légumes se feront même rares sur les étaux des maraîchers.
Published in Economie
Economie

Economie Popular Articles

Google+