22 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 26 January 2013 12:00

Admission en Form I – Rajen Chumroo : « Quel avenir pour les collèges privés ? »

Rate this item
(1 Vote)
Les collèges d’État accueillent de plus en plus d’élèves au niveau de la Form I et au-delà. Cette situation n’est pas à l'avantage des collèges privés.
La Fédération des managers de ces institutions s’interroge sur leur avenir.
Le nombre d'admissions en Form I dans les collèges privés est à la baisse et fait craindre les responsables. La plupart des parents préfèrent faire admettre leurs enfants dans les collèges d’État en raison des avantages offerts, comme les infrastructures, par exemple.

Yayha Paraooty soutient que le ministère de l’Éducation doit agir parce que les collèges privés contribuent énormément dans le paysage éducatif. Le président de l’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE) insiste qu’avec la fermeture des collèges privés, le redéploiement des enseignants pose aussi problème. L’UPSEE déplore aussi le fait que le ministère de l’Éducation ne privilégie pas la communication.
Du côté de la fédération des collèges privés, Rajen Chumroo, le porte-parole, s’interroge sur l’intérêt accordé aux collèges privés. « Quid de l’avenir des ces collèges ? Nous contribuons beaucoup dans le paysage éducatif », dit-il.

Le responsable de l’Universal College, Rivière-du-Rempart, insiste que les collèges d’État accueillent de plus en plus d’élèves et cela cause un tort immense aux établissements privés. « Il n'y a plus de consultation entre le ministère de l’Éducation et les collèges privés depuis plusieurs mois. Nous ne pouvons parler de partenariat dans le système éducatif ».

Rajen Chumroo déplore également les conditions d'admission de 50 % dans les collèges privés. « L’exercice d’admission des 50 % qui doivent nous revenir est mal calculé. Au lieu d’avoir 50 % de taux de remplissage en Form I, les autorités envoient moins que la moitié. La situation est grave et nous ne savons pas à quelle porte frapper puisque nous n’avons plus de consultation avec le ministère de tutelle... », conclut le responsable.

Annick Daniella Rivet

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus