01 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Patrick Hilbert

Patrick Hilbert

Le Mouvement socialiste militant (MSM) décidera ce samedi de sa position par rapport à la réunion proposée par Paul Bérenger, leader des Mauves, avec les partis de l’Opposition et autres organisations en début de semaine prochaine en vue d’une grande manifestation devant le Parlement pour demander sa réouverture. Idem pour la proposition visant à déposer une motion de censure contre le gouvernement.
Le ministre Nicholas Von Mally espère que les événements politiques de ces derniers temps permettront « au peuple de réfléchir un peu ». Concernant une éventuelle motion de censure contre le gouvernement, le ministre de la Pêche déclare que certains membres de l’Opposition la rejetteront. Il précise être à l’aise au sein du régime actuel.
Cehl Meeah, Éric Guimbeau et Francisco François soutiendront-ils la motion de censure que le leader de l’Opposition compte déposer la semaine prochaine contre le gouvernement ?
Des « well-wishers » tentent de colmater les brèches entre les deux anciens alliés. La remarque lancée par Paul Bérenger, leader de l’Opposition, à l’effet qu’il ne laisse « ni la porte, ni la fenêtre, ni l’imposte fermée » aux autres partis de l’Opposition, a été bien accueillie au sein du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) tout comme au Mouvement socialiste militant (MSM).
Pour éviter qu’une éventuelle motion de censure obtienne le nombre de votes requis, des tractations ont lieu avec des députés de l’Opposition.
Les négociations d’alliance entre le MMM et le PTr sont désormais choses du passé. L’assemblée des délégués mauve a voté, à l’unanimité, dimanche au centre municipal de Belle-Rose, en faveur de l’arrêt « définitif » des pourparlers entre les deux partis.
Le Parti travailliste et le MMM seraient d’accord pour appliquer la proposition de Rama Sithanen par rapport au mini-amendement de la Constitution. Cela résout, a priori, le dernier casse-tête de ce mini-amendement qui sera appliqué uniquement aux prochaines élections générales. Il ne resterait plus qu’à passer le test légal.
La solution idéale a-t-elle été trouvée ? L’optimisme est affiché au niveau du comité mixte chargé d’élaborer le texte de loi sur la réforme électorale.
Si Navin Ramgoolam a fait savoir à la direction du MMM être disposé à mettre par écrit les modalités d’une éventuelle alliance PTr-MMM, Paul Bérenger impose un ultimatum. L’accord doit être signé d’ici samedi midi.
Thursday, 12 June 2014 10:07

Alliance PTr/MMM : en mode attente

Alors qu’il était attendu que les modalités de l’alliance PTr/MMM soient finalisées ce mercredi, il n’en a rien été finalement. Le Premier ministre Navin Ramgoolam aurait été pris avec deux fonctions durant cette journée. C’est du moins la raison qui aurait été communiquée au MMM où l’on ne cache pas quelques signes d’énervement.

Education Popular Articles

Google+