23 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Jean Francois Cossigny

Jean Francois Cossigny

Les travaux du tribunal d’arbitrage, mis sur pied sous la Convention des droits de la mer, ont débuté à Istanbul, mardi. Les débats portent sur la création d’un parc marin (Marine Protected Area) dans l’archipel des Chagos.
« Comme nous l’avons dit au sein du Remake, le gouvernement de Navin Ramgoolam coule le pays. Je suis d’accord avec Rajesh Bhagwan et Paul Bérenger sur ce point. »
Navin Ramgoolam sort gagnant de toute la situation politique actuelle. C’est l’avis de Shafick Osman, docteur en géopolitique. Selon lui, le Premier ministre a choisi le bon moment pour tendre la carotte à Paul Bérenger.
Affaiblir le Remake 2000 et tout faire pour devenir incontournable. C’est l’avis de Jack Bizlall concernant la stratégie de Navin Ramgoolam. D’ailleurs, il estime qu’une alliance Rouge-Mauve ne dépend pas de Bérenger mais de Ramgoolam. Jack Bizlall avance aussi qu’on a échappé à la catastrophe qu’est un nouveau recensement sur une base ethnique.
Alors que Paul Bérenger enfonçait encore un peu plus le clou dans le sort du Remake 2000 en fin d’après-midi, ce mercredi, lors d’une réunion du Mouvement Militant Mauricien (MMM) à Rose-Hill, le Premier ministre Navin Ramgoolam avance qu’il existe une alchimie entre Paul Bérenger et lui, avec pour toile de fond la réforme électorale.
Le député travailliste, Reza Issack, fait partie de ceux qui croient fermement qu'il faut légiférer le financement des partis politiques. En revanche, il n'est pas en faveur d'une limitation de mandats, pour ceux qui dirigent le pays. Il a fait aussi le tour d'horizon des autres sujets d'actualités.
Le processus de discussions et de consultations sur la proposition de réforme électorale prend un coup d’accélérateur. Mardi, au Parlement, le Premier ministre se dit satisfait du ‘response’ obtenu jusqu’ici.
Première réaction du leader du MSM après les remous au sein du remake 2000. Pravind Jugnauth, dans une déclaration au Défi Quotidien mardi soir, dit ne pas comprendre la position de Paul Bérenger.
Àqui revient la faute concernant l’effondrement d’une partie de la Ring Road ? Le sujet fait débat et plusieurs conclusions sont attendues. Entre-temps, à la demande du consultant Arab Consulting En­gineers, la firme Rehm-Grinaker, qui fait partie du con­sortium qui a entrepris les travaux de la route circulaire, a entamé des travaux de déblayage sur le site de Pailles pour éviter tout risque d’effondrements futurs. Mais des experts qui suivent le dossier de près montent au créneau pour souligner qu’Anil Bachoo a aussi évoqué certaines responsabilités du consultant A.C.E.
Les recommandations du National Remuneration Board (NRB) concernant les conditions de salaire des employés du secteur du transport seront-elles mises en application avant les meetings du 1er-Mai ?
Page 1 of 90

Enquête Popular Articles

Google+