02 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 15 September 2012 11:00

Shazia brise le silence après plusieurs années – Son époux aurait attenté à la pudeur de sa fille de quatre ans Featured

Rate this item
(2 votes)
Shazia n’avait  que 17 ans quand  elle avait rencontré  Mohamed Shazia n’avait que 17 ans quand elle avait rencontré Mohamed
Elle brise le silence après huit ans. Shazia (prénom modifié), qui avait fugué du toit parental pour se marier en 2004, vit l’enfer. L’homme de sa vie s’est révélé être un « bourreau », dit-elle. La jeune femme, aujourd’hui, âgée de 24 ans, aurait été victime de violence conjugale.
Son époux, Mohamed (nom fictif), 38 ans, a été arrêté pour attentat à la pudeur sur leur fillette de quatre ans.  Il est actuellement en liberté conditionnelle.

Récit : le père de Shazia, âgé de 62 ans, est un homme abattu. Il regrette le jour où il a permis à Mohamed d’entrer dans sa maison. Sa fille aînée, dit-il, ne trouvait pas sa guérison depuis un accident de la route en 1997. Et, Mohamed, « plein de bonté », fait croire qu’il peut la guérir. C’était en 2004. La fille, dit-il, est possédée par de mauvais esprits. « Je l’ai autorisé à faire des prières dans ma maison », confie le sexagénaire.

Sa vie bascule
À cette époque, Shazia, elle, avait 17 ans. Et, tout a basculé après deux mois, quand Mohamed demande à épouser l’adolescente. « Mo ti en coler et mone pous li depi kot mwa. Mo dir li ou vine fer lespri lor miner », soutient le sexagénaire. Mais le père ignorait que Shazia voyait Mohamed en cachette.
Le destin de Shazia prend une autre tournure le 19 juillet 2004. La jeune fille abandonne le toit familial en compagnie de Mohamed. La famille fait une déposition au poste de police de la localité. Un ordre de la Cour « to bring back minor to the parental roof » est alors émis contre Mohamed.

Les tourtereaux contractent le mariage religieux (Nikaah). Les malheurs de Shazia commencent lorsque Mohamed l’interdit de sortir de la maison sous prétexte que la police pourrait l’arrêter. Il l’empêche également de prendre contact avec ses parents.  Des consignes que Shazia respecte sans faillir. En 2006, ils se marient civilement.  

D’une voix brisée, Shazia raconte qu’elle n’était pas autorisée à sortir seule. Le pire : elle devait attendre son mari pour prendre sa douche. Selon Mohamed, c’était pour la protéger des mauvais esprits. Deux ans après, Shazia donne naissance à une fille. Celle-ci partage alors le même sort, avance cette dernière. Mère et fille doivent prendre leur bain en compagnie de Mohamed. Selon la version de l’épouse, il était devenu possessif, jaloux et agressif, ne se gênant pas pour visionner des films à caractère pornographique en leur présence.

De leur côté, les parents de Shazia sont restés sans nouvelles de leur fille pendant quatre longues années. Lorsque nous avions appris où elle était, nous avions pardonné à Mohamed. Mais Shazia avait déjà décidé de se séparer de lui. « C’est là que ma fille nous a raconté son calvaire. Il aurait profité de ma fille », avance le père.
Le pire n’aura pas tardé. En 2010, la fillette révèle à un psychologue que Mohamed, son père, aurait attenté à sa pudeur. Le cas est alors référé à la police.

De son côté, Mohamed nie toutes les allégations contre lui et déclare que c’est un coup monté. « Mo crwar dan la zistis mo pey. Mo bo paren pe briz mo menaz », dit-il.



Last modified on Saturday, 15 September 2012 10:52
Reshad Toorab

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+