28 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 27 October 2012 11:03

Un garçonnet allègue avoir été brûlé par sa mère Featured

Rate this item
(2 votes)
« Mo mama fin brûle mwa ek ène caray so. » Tels sont les propos de Yoan (prénom fictif), âgé de 5 ans. Cet élève de maternelle, allègue qu’il aurait été victime de brutalité lors d’une querelle entre ses parents, au cours de la soirée de samedi dernier.
«Mo mama ek papa ti pe la guère. Apré mo mama fin allume gaz. Lerla lin brûle mwa kot mo la bouche avek ène caray so ». Ce sont les phrases répétitives de la déclaration de Yoan à la police. Ce garçonnet n’aurait pas oublié l’amère expérience qu’il dit avoir vécue. De ce fait, il a incriminé sa mère, une coiffeuse de 30 ans, qui, selon sa version, l’aurait brûlé à la joue gauche à aide d’un ustensile chaud.

C’est la grand-mère paternelle de Yoan, une Nordiste de 65 ans, qui dit avoir fait la découverte. Vu l’état de son petit-fils, elle a référé l’affaire à la police.

Se disant victime de la violence domestique de ses parents, Yoan a trouvé refuge chez sa grand-mère. Une plainte dans laquelle Yoan incrimine sa mère a aussitôt été consignée au poste de police de Pamplemousses. Ainsi, sa mère, qui vit séparée de son père, l’aurait brûlé car, toujours selon sa version, elle ne voulait pas que Yoan fréquente ce dernier.  Après avoir livré sa version des faits, Yoan, accompagné de sa grand-mère, s’est muni d’un formulaire 58 (F58). Après avoir reçu des soins médicaux à l’hôpital de SSR-Nord de Pamplemousses, le petit a été autorisé à rentrer chez lui.

« Yoan vit avec moi depuis le mois de juin. C’est mon fils qui l’a amené ici pour sa sécurité. Le petit ne voulait plus rester avec sa mère car elle le frappait souvent. La plupart du temps, quand mon fils et elle se disputaient, c’est Yoan qui en faisait les frais », allègue la grand-mère de l'enfant.

Ainsi, durant la semaine, Yoan habite chez sa grand-mère. Pendant le week-end, il passe une partie de la journée chez son père et la soirée chez sa mère. « Samedi dernier, mon fils est venu récupérer Yoan, comme à l’accoutumée. Je n'ai pas la moindre idée de ce qui a pu se passer. Le lendemain, quand  Yoan est rentré chez moi, j’étais choquée en voyant son état », relate la grand-mère.

« Mo pa envi ré alle kot mo maman... Mo kontan res kot ma gran-mer ! » aurait répété le petit Yoan, traumatisé.

Autre son de cloche
Contactée, la mère de Yoan n’a pas voulu commenter l’affaire. « Je n’ai pas vu mon fils depuis longtemps. Comment peut-il m’incriminer alors que je n’étais pas avec lui ? » se défend la coiffeuse.

Le père de Yoan, quant à lui, raconte une tout autre histoire. « J’étais présent quand l’incident s’est déroulé. À aucun moment, la mère de Yoan l’a brûlé intentionnellement », souligne le maçon de 30 ans. « Mo ex-madame ti kot mwa ça l’heure là. Li ti pe cuit dan foyer. Yoan ti pe galoup derrière ti lichien. Ène moment donné so mama ti pe tir du bois depi dan foyer e ça mem l’heure la, Yoan fin baissé pou ramas lichien. Aksidentelma, ça la brez la fin tous are so la zou », a fait ressortir le trentenaire.

Selon nos renseignements, la police n’a pas encore enregistré la version de la mère de Yoan. L’enquête est en cours.



Last modified on Saturday, 27 October 2012 17:44
Preity Ramessur

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+