25 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 01 December 2012 11:00

Il aurait été piégé par une femme – Un marin français se retrouve à l’ICU Featured

Rate this item
(0 votes)
Joyce Marie Jacques nie toute participation dans cette agression. Joyce Marie Jacques nie toute participation dans cette agression.
Il voulait passer du bon temps avec une Mauricienne. Ce marin français aurait été piégé par la femme avant d'être battu et dépouillé. Il a été retrouvé inconscient dans le port vers 6 heures mardi. La suspecte a été arrêtée.
Un navire militaire français a jeté l'ancre à Port-Louis, il y a quelques jours. Une firme privée mauricienne devait effectuer des réparations sur le navire dans le 'dry dock' du port. À bord du bâtiment de la Marine nationale se trouvent des fusiliers marins.

Mardi, vers 20 h 30, le marin Hervé L., 18 ans, est parti prendre quelques verres dans un resto-pub du Port-Louis Waterfront. Ses collègues devaient s'inquiétaient de sa disparition dans la soirée. C'est le lendemain, vers 6 heures que la police mauricienne l'a retrouvé inconscient, à Marine Road. Le jeune marin avait été salement amoché. Il a été transporté d'urgence à l'hôpital Apollo Bramwell où il se trouve toujours aux soins intensifs.

Les policiers du port, menés par l'inspecteur Badal et le chef inspecteur Tuyau, ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de cet incident. De là, les policiers ont appris que le marin avait accompagné une femme dans un taxi, le soir de l'incident. Grâce aux caméras de surveillance, la police a pu visionner quelques images.

Un proxénète et une prostituée, habitants de La Tour Koënig, ont été interrogés. Il s'avère qu'ils n'étaient pas présents sur le lieu où le taxi a embarqué le jeune marin. Le sergent Goolam et son équipe devaient apprendre qu'une certaine Joyce Marie Jacques Rachel, surnommée Sac Zouti, et portant des tresses était présente. La police a pu mettre la main sur la femme jeudi, vers 12 h 30. Elle attendait un client sur l'esplanade du Port-Louis Waterfront.

Les policiers ont demandé à la femme de les suivre pour les besoins de l'enquête. À leur grand étonnement, elle s'est prévalue de ses droits et a signalé aux policiers qu'elle comptait donner son enquête en présence de son avocat.

Lors d'un premier interrogatoire, Joyce Marie Jacques,35 ans, habitante de Grand-Baie, a avoué avoir accompagné ce client français dans un taxi. Elle soutient l'avoir ensuite déposé près d'un marchand de boulettes à Roche-Bois et qu'elle ignore ce qui s'est passé par la suite. Elle a nié les autres allégations qui pèsent sur elle : c’est-à-dire d'avoir comploté pour agresser cet homme.

L'affaire a été transférée à la Criminal Investigation Division (CID) du port. Vendredi matin, Joyce Marie Jacques a comparu devant le tribunal de Port-Louis. Elle a été inculpée provisoirement de « conspiracy to do bodily harm to another person ». Elle reste en détention policière. Elle ne fera de déclaration qu'en présence de son avocat, ce samedi.

Les enquêteurs soupçonnent que le soldat français s'est retrouvé dans un guet-apens. Il se serait fait tabasser par plusieurs individus qui l'ont dépouillé de son argent et de ses effets de valeur. Son état de santé est jugé sérieux.

Par ailleurs, un autre marin français a été agressé par trois personnes dans la région du ‘dry dock’, mercredi vers 20 heures.




Last modified on Saturday, 01 December 2012 11:25
Abhi Ramsahye

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+