23 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 22 December 2012 11:45

En liberté conditionnelle pour meurtre – Il agresse mère et fils à coup de pierre Featured

Rate this item
(0 votes)
Autant la mère que le fils ont été agressé par le récidiviste. Autant la mère que le fils ont été agressé par le récidiviste.
Mère et fils s’en remettent encore. Samedi, lors d’un bal organisé dans une salle de fête à Tranquebar, Didier G., 29 ans, un électricien et sa mère Marie Ange G., 64 ans, ont été tabassés par un habitant de la région. Le présumé suspect : Bruno Marcelin, alias Saucisse, qui est en liberté conditionnelle pour le meurtre du travesti, Shameer Mussan en septembre 2011.
Cette affaire aurait comme toile de fond des échanges de mots qu'aurait eu Didier  avec  une demoiselle lors de la fête. Ce que Bruno Marcelin n’aurait pas apprécié. La police de Pope Hennessy a été informée. Le jeune homme  et sa mère ont dû se rendre à l’hôpital Dr A.G Jeetoo pour des soins.

Didier était entouré de sa famille ce jour-là. Si tout se passe sans anicroche au début du bal, le cours de la soirée sera tout autre. Effectivement, Bruno Marcelin se trouvait parmi les fêtards. «Li ti bwar ek pe commens fer vilain dan bal la. Pe commens fer insinifian ».

Alors que la musique battait son plein, Didier est sorti de la salle pour fumer une cigarette. Sur le balcon, il croise une jeune demoiselle qui parlait au téléphone, « elle était venue avec Bruno », dit-il. Son appel terminé, elle aurait alors entamé une conversation avec Didier, « je la connaissais de vue, mais rien de plus », soutient notre interlocuteur.

C’est ainsi que Bruno les aurait approchés. « Line truv mwa pe coz are tifi la ». Sans perdre un seul instant, Bruno lui aurait lancé, « vini mo coz ek twa », avance Didier. « Il m’a traîné dans la cour dans un lieu sombre. » Didier pensait que celui-ci allait le mettre en garde, mais sa réaction aurait été différente. « Ki mone fer de mal ? » demande alors le jeune électricien. Alors qu’il s’attend à recevoir une réponse, ce sont des coups qu'il aurait reçus.  « Ti ena ene lot dimoune ek li. Zot ine commens tap mwa cou de poin », relate-t-il. Sous les coups, Didier ne peut offrir de résistance et s’écroule en essayant de se protéger avec sa main.

C’était loin d’être fini avance Didier. « Li ti pe rod pren ene ros pou pile lor mwa », poursuit notre interlocuteur. Didier, issu d’une fratrie de sept frères parvient tout de même à prendre la fuite. « Je me suis relevé et je suis rentré dans la salle de bal. Il est venu après moi », affirme-t-il.

Toutefois, c’est Marie Ange, la mère de Didier, qui s’est interposée pour le défendre. « Line tap mo mama avec ene ros lor so lame. Il n’arrêtait pas de vociférer des jurons », enchaîne Didier. Souffrant de douleurs et de blessures, mère et fils se sont rendus au poste de police de Pope Hennessy pour porter plaintes. Muni de leur Form 58, ils ont dû être hospitalisés.

Marie Ange souffre d’une fracture au bras droit alors que Didier s’en est sorti avec une blessure aux lèvres et avec des ecchymoses sur le corps. Cependant, pour la partie opposée, les choses se sont déroulées d'une autre façon. Didier aurait infligé une paire de gifles, au cours de la soirée, à la demoiselle avec qui il parlait. Ce qui aurait envenimé la situation. Cette dernière, âgée de 16 ans, a consigné une déposition à la police pour agression. L’enquête policière se poursuit afin de faire la lumière sur cette affaire.




Last modified on Saturday, 22 December 2012 11:55
Kendy Antoine

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+