25 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 12 January 2013 10:18

Grand-Gaube frôle l'émeute : trois policiers blessés et cinq véhicules saccagés Featured

Rate this item
(1 Vote)
Les policiers ont été évacués vers l'hôpital SSRN de Pamplemousses pour recevoir des soins Les policiers ont été évacués vers l'hôpital SSRN de Pamplemousses pour recevoir des soins

Vendredi à Saint-Joseph, Grand-Gaube. Les limiers de la brigade antidrogue, escortée par des éléments de la Special Supporting Unit (SSU), ont eu fort à faire pour calmer les esprits surchauffés des habitants de la région.

Vers 10 heures, les officiers de l'Adsu sont arrivés sur les lieux pour une perquisition. Lors de cette opération, les limiers avaient bénéficié de l'appui de l'hélicoptère de la police. Ils se sont rendus au domicile d'un habitant de la région soupçonné de cultiver du gandia.

Toutefois, le suspect n'était pas présent. Munis d'un mandat de perquisition, les limiers ont fouillé de fond en comble la demeure. Au total, une dizaine de maisons ont été passées au crible. Fouille qui n'aura pas été vaine, puisque la brigade antidrogue a procédé à la saisie de cinq plants de gandia.

Cet exercice n'a pas manqué de susciter la colère des habitants de ce quartier chaud. Alors que les membres de l'antidrogue passaient les menottes au suspect, certains résidents ont lancé des projectiles, notamment des pierres, contre les officiers. Trois policiers, dont deux éléments de la brigade antidrogue et un membre de la SSU, ont été atteints par les jets de pierres, alors qu'ils quittaient le quartier. L'officier de la SSU a été blessé au visage. Le pare-brise de cinq véhicules a volé en éclats.

Les policiers ont été évacués vers l'hôpital SSRN de Pamplemousses pour recevoir des soins. Des arrestations sont imminentes.

Dans le sillage de cette descente, un policier était recherché. La brigade antidrogue est finalement parvenue à mettre la main sur ce dernier vendredi en fin d'après-midi.

K.A.





Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+