25 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Saturday, 09 February 2013 11:30

Poignardée par son ex pour lui avoir refusé la garde de leur enfant Featured

Rate this item
(2 votes)
Sabrina est hospitalisée avec 40 points de sutures au dos et 15 autres au ventre. Sabrina est hospitalisée avec 40 points de sutures au dos et 15 autres au ventre.
Sabrina (prénom fictif) a été sauvagement agressée par le père de son enfant, Noël Jean-Marc R., mardi, aux alentours de 17 heures. La garde de leur fille unique, âgée de quatre ans, serait à l’origine de cette barbarie, survenue en pleine rue.
Cette habitante de La Gaulette, âgée de 24 ans, se trouvait sur son lieu de travail, dans un hypermarché à Phoenix, lorsqu’elle a reçu un appel de son ex-concubin. Celui-ci, âgé de 30 ans et habitant Camp Mapou, Henrietta, a demandé à la rencontrer pour lui remettre des vêtements qu’il avait achetés pour leur fillette. Rendez-vous a donc été pris pour 17 heures. Or, ceci n’était qu’un prétexte.

Sur place, Noël Jean-Marc R. fait savoir à Sabrina qu’il a la ferme intention d’obtenir la garde de leur enfant. Mais cette dernière a objecté. C’est ainsi qu’éclate une vive altercation entre eux. L’ex-concubin sort alors de son sac, un couteau, qu’il venait d’acheter, et poignarde la jeune femme au ventre. Sabrina tente de s’enfuir, mais se fait vite rattraper par son ex, qui lui assène un deuxième coup au dos.

Alertés par les cris de la jeune femme, ses collègues accourent lui porter secours. L’un d’entre eux, âgé de 25 ans et habitant de Highlands, a été blessé au bras droit en voulant calmer la situation.

Après avoir agressé Sabrina, Noël Jean-Marc a tenté de mettre fin à ses jours en se tranchant la gorge. Il a toutefois survécu à ses blessures.

La police a été immédiatement mandée sur les lieux. Les blessés ont été transportés d’urgence à l’hôpital Victoria, Candos. Le collègue de Sabrina a été autorisé de regagner son domicile après avoir reçu les soins nécessaires. La jeune maman a quant à elle été hospitalisée. Bilan de son agression : 40 points de suture au dos et 15 autres au ventre. Son agresseur a, lui, été admis à l’hôpital Brown-Séquard.

Rencontrée sur son lit d’hôpital, Sabrina n’arrive toujours pas à accepter le calvaire qu’elle a vécu. « J’ai fait la connaissance de Noël Jean-Marc en 2008. À l’époque, nous travaillions dans la même compagnie à Rivière-Noire. Nous sommes tombés amoureux et nous avons décidé de vivre en concubinage », souligne Sabrina.

La jeune femme ajoute que, depuis qu’elle s’est installée chez son concubin, ce dernier l’agressait et la maltraitait régulièrement. « Ma vie devenait un enfer. J’avais espéré qu’après la naissance de notre fille il changerait, hélas ! La situation empirait de jour en jour ». Ne pouvant plus supporter les atrocités de son époux, elle déserte le toit conjugal et s’installe chez sa mère. Cela fait un an que les ex-concubins vivent séparément.

Après son agression, Sabrina dit désormais craindre pour sa sécurité et celle de sa fille. De plus, elle dit ignorer que son ex-concubin souffre de trouble mental. Crainte partagée par la mère de la victime, âgée de 45 ans. Cette dernière souhaite que sa fille et sa petite-fille bénéficient d’un ‘protection order’ de la Cour, car elles sont en danger.

Selon nos sources, la police attend que Noël Jean-Marc se rétablisse pour l’interroger au sujet de cette agression.



Last modified on Saturday, 09 February 2013 10:57
Ellvina Nallan

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Faits Divers

Faits Divers Popular Articles

Google+