24 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 16 February 2013 10:00

Rs 4 M de drogue saisie - Christian Wang : « C’était pour sauver ma maison » Featured

Rate this item
(0 votes)
Phillipe Fernandez-Gimenez et Christian Wang Phillipe Fernandez-Gimenez et Christian Wang
L’endettement serait la cause de l’importation de Rs 4 millions d’héroïne en provenance de Madagascar. Le commanditaire présumé Christian Wang, General Manager d’une compagnie de pêche, et le passeur ont été arrêtés.
L’œil vigilant des limiers de la brigade antidrogue, avec le soutien des douaniers opérant sous l’égide de l’Airport Surveillance and Enforcement Unit (ASEU), a pu éviter qu’une cargaison d’héroïne et de cocaïne, estimée à Rs 4 millions, pénètre sur le marché local de la pègre.

Mardi vers 21 heures, Phillipe Fernandez-Gimenez, un Français de 39 ans, à l’allure louche, a débarqué à Maurice sur le vol MK 289, en provenance de Mada­gascar. Il est repéré lors d’un exercice dit « profiling ».

Ses bagages sont passés aux rayons X. La présence d’objets suspects est décelée dans des tubes télescopiques, faisant office de manches de valise. La valise a été alors démontée. 284,84 grammes d’héroïne et 5,11 grammes de cocaïne sont découverts. Malgré avoir fait preuve d’ingéniosité, les trafiquants ont une nouvelle fois échoué face aux autorités. Phillipe Fernandez-Gimenez, coiffeur établi dans la Grande ile, est placé en état d’arrestation.

Démarre alors une opération Control Delivery, placée sous la supervision du DCP Vinod Appadoo. Le passeur est conduit dans un hôtel 3-étoiles des hautes Plaines-Wilhems où il avait prévu de séjourner. Le lendemain, soit mercredi, un homme se présente à la réception. Il s’agit de Walter Wang Wen The Wang Min Yung, alias Christian, un Curepipien de 39 ans. Ce directeur d’une compagnie de pêche n’est pas un inconnu des services de la brigade antidrogue (voir ci-contre).

Christian Wang est venu déposer un colis pour Phillipe Fernandez-Gimenez, contenant Rs 25 000, comme « argent de poche », accompagné d’une note à la femme de chambre. Le Mauricien était loin de se douter que son contact était en état d’arrestation. Il ignorait aussi que la police faisait le guet. Christian Wang est arrêté, l’Adsu de Rose-Hill soupçon­nant qu’il est le contact local.

Lors d’un premier échange avec les enquêteurs, Christian Wang aurait reconnu avoir orchestré l’importation de cette cargaison d’héroïne et de cocaïne, car il dit être endetté jusqu’au cou : « C’était pour sauver ma maison de la saisie. » Sa demeure était alors perquisitionnée. Mais rien de compromettant ne sera trouvé. Les aveux de Christian Wang ont été notés dans le Diary Book de la police.

Quant à Phillipe Fernandez-Gimenez, il a laissé entendre que c’est un Malgache qui lui a remis ce colis afin de le transporter à Maurice. Mais les enquêteurs sont en présence d’informations indiquant que c’est bien Christian Wang qui aurait encouru les frais de séjour et d’avoir réglé le billet d’avion de Phillipe Fernandez-Gimenez.

À ce jour, les deux suspects n’ont pas encore consigné de déposition. Christian Wang a retenu les services de Me Gavin Glover. Si Phillipe Fernandez-Gimenez a été inculpé provisoirement d’importation de drogue, Christian Wang fait lui l’objet d’une accusation provisoire d’« attempt to procure heroine » sous la Dangerous Drugs Act. Ils sont tous deux en détention policière.

Un passeur junky ?
Phillipe Fernandez-Gimenez a admis que la capsule de Subutex, retrouvée dans ses bagages, était destinée à sa propre consommation. Le comportement qu’il a affiché jeudi dans les locaux de l’Adsu laisse à croire qu’il se shoote. Il a même dû être hospitalisé.

Témoin dans l’affaire Glory One
En avril 2012, 3,5 kilos de boulettes d’héroïne et 7,8 kilos de cannabis, le tout valant Rs 58 millions, ont été découverts à bord du bateau de pêche Glory One, en provenance de Madagascar. Cela avait conduit à l’arrestation de Jean-Claude Nestor. Celui-ci avait incriminé Jean Alain Rose comme étant le commanditaire présumé. Dans le cadre de cette enquête, Christian Wang avait été entendu comme témoin en tant que propriétaire du bateau. Mais il avait déclaré que ce cas de trafic de drogue a été fait à son insu et en tant que propriétaire du bateau, il ne savait rien. Tout de même, Christian Wang faisait l’objet d’une « close monitoring ».

Last modified on Saturday, 16 February 2013 09:24
Irfaad Olitte

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles