18 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Saturday, 08 October 2011 21:34

Sa relation mal vue par son oncle – Elle offre Rs 20 000 pour le faire agresser Featured

Rate this item
(0 votes)

Dénouement de taille dans un cas initialement considéré comme un vol avec violence. Trois personnes avaient été agressées et dépouillées à Midlands. Au fil de l'enquête, la CID de Curepipe a mis au jour les vraies raisons derrière cette affaire. C'est une agression commanditée par une jeune femme pour donner une correction à son oncle qui n'approuvait pas ses fréquentations. Six personnes sont derrière les barreaux.

Cette jeune femme en a eu assez des reproches de son oncle. Nooreez Uteem, 24 ans, une Curepipienne, aurait commandité l’agression de celui-ci. L'oncle n’apprécierait pas les fréquentations de la jeune femme et lui aurait demandé de quitter la maison à plusieurs reprises. Ils vivaient dans la même cour, chaque famille ayant reçu sa part d'héritage.

Le 12 septembre dernier, Raza, 40 ans, un chauffeur de taxi, son cousin Najub, 49 ans, et un ami, visitent un terrain à 16e Mille, à Midlands. Ils sont loin de s’imaginer que leurs moindres faits et gestes sont épiés par une bande de malfrats.

D’un coup, la tranquillité des lieux est perturbée. Des individus armés encerclent Najub et ses proches. C’est la panique. Najub et Raza se font sauvagement agresser par cette bande d’inconnus.

« Zot ine dire nu dévide tou seki zot éna dan nu poche. Tou ine passe dans ène fraction seconde », confie Raza sur son lit d’hopital de Rose-Belle après cette agression.

Najub est grièvement blessé au visage, alors que son cousin a, lui, le menton tailladé. Dans un ultime effort, le premier nommé réussit à semer ses assaillants et se cache dans un champ de canne. Au moment de l’agression, Raza perd ses amis de vue. Il se rue vers sa voiture, mais ses pneus avaient été crevés. Les cellulaires des victimes et une somme de Rs 2 000 ont été volés.

Trois pour le prix d'un
La CID de Curepipe s'est saisie du dossier. Si, dans un premier temps, cette affaire est considérée comme un cas de vol avec violence, mais après une enquête approfondie, les hommes de l’ASP Pèdre mettent au jour les vraies raisons de cette agression.

En effet, l’enquête va prendre une autre tournure après l’arrestation d’un habitant de Baie-du-Tombeau, lundi. Lors de son interrogatoire, Jean Sylvio Edmond crache le morceau. Il explique aux enquêteurs qu’il a été payé pour agresser Najub Uteem. Il a même balancé le nom du commanditaire et de ses complices.

Quatre autres suspects, nommément Jean Patrick Frederick, 35 ans, Mike Giovanni Pierre, 36 ans, Preetvirajsing Boodhun, 44 ans et Sandy Pallanee, 31 ans, tous domiciliés à Baie-du-Tombeau, sont aussi arrêtés. Leurs propos rejoignent ceux du dénommé Edmond. Toutefois, ils affirment qu'ils devaient seulement agresser Najub. Mais sur place, ignorant lequel des trois hommes était leur cible, ils les ont agressés tous les trois.  

Selon les suspects, le plan a été concocté la veille de l'agression. Nooreez Uteem aurait demandé à son petit ami, Preetvirajsing Boodhun, de chercher des gens pour infliger une bonne correction à son oncle. Il nous revient que la relation entre Nooreez et Preetvirajsing était mal vue par Najub Uteem. C’est ainsi que Preetvirajsing Boodhun a rencontré Jean Sylvio Edmond. Une somme de Rs 20 000 lui a été remise pour effectuer le sale boulot.

Ensuite, Jean Sylvio Edmond est allé voir ses amis pour mettre le plan à exécution.
Les suspects ont été traduits devant le tribunal de Curepipe, mardi, où une charge provisoire de « assault with premeditation » a été logée contre eux. Ils ont été reconduits en cellule policière. Les suspects devront comparaître de nouveau mardi prochain.

Trois limiers retournent à la Mcit
Ils étaient chargés des « high profile cases ». Mais, il y a plus d’un mois, ces trois enquêteurs de la Major Crimes Investigation Team (Mcit) ont été mutés dans d’autres postes de police de Port-Louis. Toutefois, lundi, le caporal Doomun et les constables Marimootoo et Auckloo ont pu être réintégrés à la Mcit, après qu’une lettre officielle a été envoyée au Commissaire de Police (CP). Cependant, ces trois limiers y seront postés jusqu’au 15 décembre prochain. Dans le sillage de l’enquête sur le meurtre de Nadine Dantier, les enquêteurs attendent toujours les résultats des tests ADN effectués sur les six suspects, arrêtés il y a quelques mois, par la Mcit.




Lovina Sophie

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Faits Divers

Faits Divers Popular Articles

Google+