23 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 10 March 2012 12:00

Vente de terrain – Escroqué de Rs 300 000 par son ami Featured

Rate this item
(0 votes)
Cet habitant de Vacoas croyait faire une bonne affaire en s’associant avec son ami qui venait de lancer une compagnie opérant dans l’immobilier. Dans une déposition, consignée au poste de police de Vacoas mercredi, il affirme avoir été escroqué. Flash-back.
Mai 2011. Un homme de 31 ans décide de faire du business avec une connaissance, alors agent dans une compagnie d’assurance. Ce dernier lançait une compagnie spécialisée dans l’achat et la vente de terrains. La victime, qui travaillait avec son père dans un hôtel de Flic-en-Flac, voulait s’associer avec son ami afin d’acheter un terrain. Le 18 mai, il lui donne Rs 300 000. En garantie, l’ami lui laisse trois chèques de
Rs 100 000.

Pendant des mois, l’ami évite tout contact avec l’habitant de Vacoas. Sans nouvelle du terrain qu’il devait acheter, ce dernier essaie, à maintes reprises, d’en savoir plus sur les transactions de cet habitant de Solférino. En vain. Plusieurs mois se sont écoulés, mais aucun signe de l’agent. Le vacoassien décide alors de récupérer ses Rs 300 000. Il tombe des nues lorsqu’il apprend que les trois chèques sont sans provision.

C’est alors que l’habitant de Vacoas comprend que son ami l’a mené en bateau pendant tout ce temps. Toutefois, lors d’une conversation, ce dernier le rassure en lui disant qu’il allait vendre un de ses terrains afin de lui rembourser son argent. Jusqu’ici, toujours rien ! Il s’est alors rendu compte qu’il a été escroqué et s’est résolu à porter plainte à la police, avant de quitter le pays.

Du côté des proches de la victime, ils affirment ne pas être au courant des démarches d’achat de terrain. Quant à l’habitant de Solférino, il est recherché par la police. L’enquête est placée sous la supervision du chef inspecteur Ramsay.

Last modified on Saturday, 10 March 2012 08:46
Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles